vendredi 11 octobre 2013

RIZ NOIR AU LAIT DE COCO (BLACK RICE PUDDING)


C'est le riz qui est à l'honneur dans ce billet aujourd'hui. Riz dans ce dessert avec du lait de coco et de la mangue (on utilise du riz gluant, facile à trouver dans les épiceries asiatiques), riz encore avec la visite des superbes rizières de Jatiluwih, au centre de l'ile de Bali et un peu au nord d'Ubud. Nous les avons parcourues avec bonheur, tant le paysage est magnifique. Après tout, Jatiluwih signifie "vraiment merveilleux", or la vue l'est absolument : Elle embrasse une grande partie du sud de l'ile. Les terrasses sont sculptées dans la montagne, les rizières déclinent toutes les nuances possibles de vert. C'est l'endroit idéal pour faire une randonnée et découvrir le travail des paysans. 

L’Indonésie est le 3ème producteur mondial de riz, et Bali est bénie des dieux parce qu'ils ont béni les sols. La main de l'homme a ensuite dessiné la terre pour qu'elle donne le meilleur d'elle-même. On s'extasie à juste titre devant les formes voluptueuses et gourmandes des terrasses qui composent le paysage. Elles fournissent aux touristes que nous sommes leurs plus belles photos (vous ne pouvez pas dire le contraire), et le riz qu'on y cultive fournit à la population sa nourriture de base. Plus de 200 g sont dévorés par personne quotidiennement. Plus de 20% de la surface cultivable de l'ile est consacrée au riz, mais la demande étant supérieure à la production, Bali est désormais contraint d'importer son riz. Grâce à un système d'irrigation et de production parfaitement maitrisé, les agriculteurs réalisent deux récoltes par an.


La richesse des sols volcaniques, les pluies régulières, le soleil et les nuits tempérées, tout se conjugue pour faire des vastes contreforts montagneux du centre de Bali, des terres extrêmement fertiles. Il suffit de parcourir les routes qui montent vers ces sommets pour s'en convaincre, et ces superbes rizières en sont un exemple parfait! Les BMW locales (les bœufs!) sont d'une aide précieuse pour labourer les plus petites parcelles, inaccessibles aux motoculteurs. Mais la plupart des tâches sont réalisées à la main, surtout à cause de la difficulté d'accès de certains champs... Ce sont les récoltes qui scandent le temps qui passe. Chaque jour les offrandes aux dieux se composent tout naturellement d'une base de riz, agrémenté de fruits, de noix de coco ou de fleurs. A Bali, on sait dire merci.


Un grand coup de fraicheur nous surprend en arrivant sur les bords du lac Bratan. On est en altitude et les écarts de température avec la vallée sont fréquents. Nous sommes surpris par une petite pluie et un brouillard épais qui s'estompe peu à peu et nous permet d'admirer le temple d'Ulu Danu. Ce dernier, dédié à la déesse des eaux est bâti sur de petites iles. Les pèlerinages et les cérémonies s'y succèdent afin que tous les fermiers soient alimentés en eau. On vous promet calme et sérénité dans un joli paysage, ce sont en fait des hordes de touristes qui se pressent chaque jour. Il faut jouer des coudes pour pouvoir prendre une photo sans que quelqu'un de mette devant votre objectif...


Une halte de quelques minutes sur la route menant à notre hôtel, pour faire la découverte des chutes d'eau de Gitgit. Le cadre est agréable et rafraichissant, les chutes sont les plus hautes de l'ile (40 mètres).


Après quelques heures de route, chaotique et tortueuse, nous arrivons à l'hôtel Shanti, dans le village de Sambangan (près de Singaraja, dans le nord de l'ile). C'est un véritable havre de paix, perdu en pleine campagne où nous resterons trois nuits. Les chambres sont en fait de petites villas en bois javanaises, réparties dans les jardins. C'est très calme, on entend seulement les oiseaux, le bruit des chutes d'eau et le grondement de la rivière. L'hôtel est situé sur un promontoire et permet d'admirer la campagne environnante. On aura le choix entre le farniente au bord de la piscine à débordement, les massages (divins) et les balades entre mer et montagne. Le personnel est adorable, toujours aux petits soins. Très bonne table également, les produits sont très frais. On peut manger au choix, au restaurant ou dans le parc sous un des auvents cachés dans la verdure... C'est vraiment une belle adresse (à prix très doux) que je recommande à tous ceux qui souhaitent se ressourcer dans un endroit de rêve!


Après un copieux petit déjeuner, nous quittons l'hôtel Shanti pour un trek de quelques heures dans la campagne environnante. Les paysages sont superbes, très verts et nous voyons se succéder les rizières, les forêts et les cascades. Les chemins sont assez escarpés, on passe son temps à monter et à descendre, mais à chaque fois c'est un véritable émerveillement...


Dans les fermes environnantes, on est en plein travail. Entre la récolte du riz, des épices, la coupe du fourrage pour les animaux, l'entretien des rizières et des potagers, les paysans ne chôment pas. On croise quelques poules et canards, des cochons qui finiront à la broche (pour le babi guling) et des bœufs qui signent l'aisance de la famille.


La fin de la balade se fera dans une ferme où nous dégusterons un café avec les agriculteurs, café récolté et torréfié par leurs soins. En bonne place, comme partout à Bali, le coq qui sert aux combats... Ils en sont très friands et parient quelquefois de fortes sommes. Dans la cour de la ferme, des clous de girofle sont en train de sécher. En cette saison de récolte, on voit de nombreuses échelles en bambou contre les arbres. Les épices sont récoltées en fleurs, quand elles commencent à se colorer en rouge. Après séchage, elles deviendront brunes et très odorantes. On en voit même sur le bord des routes...


Riz Noir au Lait de Coco (Black Rice Pudding)

Pour 8 personnes:
250 g de riz gluant noir
1,5 l d'eau
250 g de sucre
350 ml de lait de coco
20 cl de crème de coco
1 mangue

Rincez plusieurs fois le riz et faites-le tremper une heure au moins à l'eau froide. Mettez-le dans une grande casserole, ajoutez l'eau et faites cuire sur feu doux 1 heure.
Au bout de ce temps, égouttez le riz, remettez-le dans la casserole avec le sucre et le lait de coco. Faites cuire 20 minutes. Laissez refroidir.
Versez dans des coupes individuelles. Ajoutez un peu de crème de coco sur le dessus et quelques lamelles de mangues. Servez bien frais.


Imprimez la recette

18 commentaires:

  1. Aaahhh, tu me donnes envie de voyager... Que c'est beau Bali!

    Ce dessert est vraiment merveilleux. J'adore le riz noir.

    Bises,

    Rosa

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Rosa, c'est un beau voyage en effet...
      Bises!

      Supprimer
  2. Oh que tes photos donnent envie de faire un saut à Bali, encore à l'état de rêve pour moi !
    Ta recette à l'air d'attendre que je l'essaie...
    Merci pour ces deux très beaux billets et pourquoi pas aussi la recette du canard balinais, cela me changera du canard gersois !!!
    Bon week-end !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Martine, cette recette de canard est vraiment simple, et change un peu de celles que l'on fait chez nous...

      Supprimer
  3. Magnifique reportage....
    Des photos superbes et une recette....Miam!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
  4. merci pour le partage de ces endroits magnifiques!

    RépondreSupprimer
  5. ça me donne envie de partir dès demain pour Bali... mais je crois que je devrais me contenter de riz au lait; le riz noir sera déjà une belle découverte !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est la recette que je cuisine quand j'ai la nostalgie de Bali...

      Supprimer
  6. Miam miam... c'est un de mes dessert asiatique de préférer!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi aussi, je l'adore... on en mange un qui ressemble beaucoup en Thaïlande!

      Supprimer
  7. Le dessert préféré de ma mère. Tes photos me rappellent mon voyage à Bali c'est un magnifique pays! J'y retournerai avec plaisir

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, on ne reste pas insensible au charme de Bali...

      Supprimer
  8. Salut ! C'est une délicieuse recette, merci bien pour le partage .
    VGM

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup VGM pour votre commentaire...
      PS: je ne publie aucun lien publicitaire sur mon blog!

      Supprimer
  9. j'aime beaucoup votre site, je le mets évidemment dans mes bookmarks
    Lora

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Lora, oubliez-moi! Vous mettez beaucoup d'énergie à commenter mes articles, en essayant d'y insérer des liens publicitaires... qui n'apparaitront jamais ici! Vous perdez votre temps, et vous me faites perdre le mien...

      Supprimer