jeudi 30 juin 2011

Tapas, Sangria et Bons Plans à Barcelone (2)


Deuxième volet des bons plans sur Barcelone: vos nombreuses visites et commentaires ont prouvé que cette ville attire et fait rêver. Après le quartier de "la Rambla" et ses alentours ("Barri-Gotic" et "El Raval"), c'est vers "El Born" que nous partons (métro Jaume 1) dans les ruelles autour de la belle église Santa Maria el Mar. C'est un quartier ancien, très vivant. Le soir les jeunes Barcelonais, et les touristes prennent d'assaut les bars, les terrasses et les restaurants branchés. Mais c'est en journée qu'on peut découvrir tranquillement le quartier, sans oublier de lever le nez pour découvrir les jolies façades. A midi il est plus facile d'aborder les bars à tapas et on peut surtout manger assis (le soir il ne faut même pas y penser!).
Nous avons essayé quelques uns des bars à tapas du quartier privilégiant les tavernes basques. Je vous ai préparé, pour illustrer ce billet, toute une série de tapas que vous pourrez décliner à votre goût pour vos apéros d'été. A Barcelone, comme dans le reste de l'Espagne, on peut choisir dans beaucoup d'établissements entre manger quelques en-cas au comptoir, et s'installer à table pour un repas plus conséquent (et plus cher). Il y en a donc pour tous les goûts et tous les budgets... Parmi les nombreuses spécialités comme le "pan con tomate" (pain grillé frotté d'une tomate mûre et arrosé d'un filet d'huile d'olive), vous trouverez un peu partout des anchois frais (boquerones), des olives, des poivrons marinés, des assortiments de charcuterie et de fromage. Vous pourrez commander une ration (tapa), une petite assiette (media racion) ou une grande assiette à partager (racion). Les pintxos sont la version moderne de ces tapas, servis sur une tranche de baguette grillée et surmontés d'un pique en bois.
Tout cela vous donnera certainement soif: vous commanderez une bière ("cerveza" en bouteille et "cana" à la pression), un verre de Rioja (délicieux vin rouge), une sangria (mélange de vin rouge, agrumes, limonade et moscatel) ou un calimocho (vin rouge, coca et agrumes)... à consommer avec modération!
La semaine prochaine, un itinéraire moderniste sur les traces de Gaudi et un petit dessert pour vous rafraichir!


Casa Gispert (c/ Sombreres, 23): Avec son comptoir patiné et ses rayonnages hors d'âge, cette boutique qui existe depuis 1851 vaut le coup d’œil. On y vend de bonnes choses: café et fruits secs torréfiés sur place, épicerie fine, produits catalans (huile d'olive, confitures, herbes...).


Sagardi (c/argenteria, 62): C'est un des bars basques du quartier qui propose midi et soir sur son long comptoir de nombreuses variétés de pintxos. Accompagnez-les de cidre maison, de vin ou de sangria. On mange debout au bar ou assis en terrasse (peu de places). Le principe: vous prenez autant de tapas que vous voulez et au moment de l'addition on compte tout simplement les cure-dents! Il existe également un restaurant (plus cher).

 
Euskal Etxea (placeta Montcada): Un autre bar à tapas basque à la déco moderne. Là encore, le bar recouvert de pintxos vous permet de goûter de délicieuses spécialités (un peu difficile d'accès aux heures de pointe!). Les serveurs se baladent le plateau à la main pour apporter les tapas chauds tout droit sortis des cuisines. C'est bon, frais à prix très doux. Le principe est le même que chez Sagardi: un pique sur chaque tapas, on compte les piques à la fin pour calculer votre addition... simple!


Cal Pep (pl de les Olles): Pour être honnête, le seul resto de cette liste que nous n'avons pas testé... à regret! Il nous avait été chaudement recommandé, mais nous sommes arrivés trop tard pour être servis! Il aurait fallu réserver... Spécialités de fruits de mer et de poissons préparés sous les yeux des clients: ce sera pour une prochaine fois!


Bellamia (c/ de l'Espaceria, 10): Un délicieux glacier italien (oui, je sais italien, mais ce sont les meilleures!) qui propose des glaces et sorbets réalisés avec des produits de qualité (bios), un délice! Plusieurs autres adresses à Barcelone...

Et pour accompagner ces délicieux tapas, ce ne sera pas évident pour vous de trouver un vin espagnol: Pourquoi aller se compliquer la vie alors qu'il y a de si bons vins en France? J'ai pour ma part accompagné cette dégustation entre amis de trois vins de Bordeaux: J'ai reçu il y a quelques semaines trois oscars des Bordeaux rouges millésime 2009 à tester lors d'un apéritif convivial. Il s'agissait des châteaux Ballan-Larquette, Dourthe et Gabelot qui ont accompagné à merveille mes tapas. Vous trouverez les notes de dégustation des internautes sur le site de "Apéro Bordeaux". Vous pourrez également acheter ces vins en ligne.


Tapas (assortiment)

Contrairement à l'habitude, je ne vous donnerai pas de proportions, mais plutôt des idées d'associations de saveurs et d'ingrédients à déposer sur votre tranche de pain.
Pour toutes ces tapas, faites griller des tranches de baguette fraiche d'un seul côté (four ou grille-pain). Frottez ensuite sur le côté grillé une demi-tomate bien mûre, vous devez laisser un peu de pulpe sur le pain. Ajoutez ensuite un filet d'huile d'olive. Puis sur chaque morceau de pain:

- Étalez une bonne cuillerée de rillettes de thon (réalisées avec du thon au naturel pour moitié et du fromage frais, type St Moret ou Philadelphia pour l'autre moitié, sel, poivre et un filet de citron). Posez par-dessus un demi-œuf dur de caille, un demi anchois et une pincée de paprika.

- Étalez une bonne cuillerée de rillettes de thon, posez dessus une lamelle de piquillo (poivron doux en bocal ou en boite), puis une olive.

- Ajoutez à une cuillerée de rillettes de thon quelques câpres et un petit oignon blanc finement émincé. Étalez par-dessus de l’œuf dur râpé (blanc et jaune), finissez par un anchois.

-Mélangez du crabe en boite ou du surimi avec un peu de mayonnaise et un filet de citron. Ajoutez une pincée de piment d'Espelette. Étalez sur la tartine, ajoutez une lamelle de piquillo, un demi-œuf de caille (dur) et un brin d'aneth.

-Sur la tartine, laissez un morceau de tomate fraiche. Ajoutez un peu de thon au naturel ou de thon à l'huile. Ajoutez une lamelle de piquillo et une olive.

-Etalez sur la tartine une cuillerée de caviar d'aubergine. Ajoutez un anchois frais et une crevette cuite.

- Sur la tartine, laissez un peu de pulpe de tomate fraiche. Posez dessus un anchois frais et une tranche de jambon, lomo ou chorizo.

- Superposez une tranche fine de jambon ou de lomo, une lamelle de fromage sec (manchego), de la confiture de figues et quelques pignons.

- Mélangez du chou rouge râpé finement, du crabe et un peu de mayonnaise. Étalez une cuillerée de ce mélange sur la tartine. Ajoutez une lamelle de poivron vert et une demi-tomate cerise.

- Posez sur chaque tartine un petit piquillo farci de brandade. Décorez d'un peu de persil frais ou de cerfeuil.

- Posez sur chaque tartine une petite tranche de fromage bleu. Ajoutez une petite cuillère de confiture d'oignon et quelques noix hachées.

- Associez un anchois frais posé sur une tranche de saumon fumé, ajoutez une lamelle de citron et une feuille de basilic.

- Sur chaque morceau de pain, une lamelle de chorizo et un mini cœur d'artichaut (en boite). Finissez par une feuille de basilic ou de persil.

Et maintenant, laissez parler votre imagination... et régalez-vous!

lundi 27 juin 2011

Churros, Chocolat Epicé et Bons Plans à Barcelone (1)


Vous proposer une recette de chocolat chaud alors que les températures sont caniculaires... j'avoue, c'est un brin déplacé, mais il y a quelques jours on se plaignait dans certaines régions des températures automnales... il faut savoir!
De toutes façons, il va vous falloir des forces pour parcourir les rues de Barcelone, visiter, piétiner, photographier, vous faire bousculer (un peu), vous émerveiller (beaucoup) et tenir jusque tard dans la nuit! Les espagnols vivent très décalés par rapport à nous, et il faut emmagasiner des calories pour tenir au moins jusqu'au déjeuner (pas avant 13h30 ou 14 heures!) ou jusqu'au dîner (21 heures). Heureusement, dans beaucoup d'endroits, on mange à tout heure et on peut sans difficulté se caler avec quelques tapas en attendant le "vrai" repas.
Dans ce premier billet sur les bons plans gourmands à Barcelone, je vais me limiter aux quartiers et même aux rues à proximité de la Rambla (quartier du Barri Gotic et alentour). Ce sont des valeurs sûres, testées et approuvées. Mais les restaurants, bars à tapas et autres lieux gourmands sont nombreux dans la ville: je n'ai pas pu tout tester en trois jours, je ne vous parle donc que de ceux où je suis allée... Si je retourne à Barcelone, j'ajouterai certainement d'autres adresses!


Première étape de cette promenade, l'incontournable marché de la Boqueria: c'est une véritable institution, un régal pour les yeux... et les papilles! Mais attention, il y a beaucoup de monde, surtout en fin de semaine (attention aux picpockets!). On peut y trainer entre les étals colorés, acheter de délicieux jambons (demandez à goûter avant), des fromages, des épices (pimenton), se désaltérer de jus de fruits frais... C'est TRES touristique, mais j'adore l'ambiance!


Si vous résidez sur place (il y a beaucoup d'appartements touristiques à Barcelone) vous pourrez y faire vos courses et vous servir dans les échoppes de fruits et légumes (très bien présentés), chez les bouchers et surtout choisir de beaux poissons et fruits de mer. On voit chez les poissonniers des variétés de poissons et coquillages rares chez nous: couteaux, pouce pieds (qui viennent souvent de Belle-Isle!)... Les charcutiers et les fromagers (très bien achalandés) vous proposent de mettre les produits choisis sous-vide pour emporter.
Mais le marché de la Boqueria vous offre également la possibilité de manger au comptoir à toute heure. Nous avons préféré le "Bar Central" pour son atmosphère familiale et la fraicheur de ses produits. Les poissons et les coquillages sont simplement cuits à la plancha... tout est délicieux! Revers de la médaille, il y a beaucoup de monde et il faut faire la queue...


Christian Escriba (La Rambla, 83): Tout à côté de la Boqueria, une excellente pâtisserie. Façade en mosaïque, sculptures, fer forgé et cristallerie très "art nouveau". Mini salon de thé dans le fond pour déguster leurs délicieux gâteaux, chocolat chaud, viennoiseries...


Xurreria (Banys Nous, 8): minuscule échoppe qui ne fait que des fritures. Authenticité, fraicheur et délice. Vous tremperez ces churros dans le délicieux chocolat chaud de la Granja voisine...


La Granja (Banys Nous, 4): c'est là qu'il faut venir déguster le chocolat chaud pour accompagner vos churros. Le décor est coquet et campagnard, murs en briques, brocante, boiseries... A 20 mètres de la Xurreria! De quoi repartir gonflé à bloc pour une journée de visites...


Xaloc (c/ Palla, 13): Une belle déco plutôt moderne, une carte des vins pour toutes les bourses et une bonne cuisine sans prétention et rapide. Excellent "pan con tomate" à commander avec une assiette de jambon.


La Pineda (c/ del Pi, 16): Petite épicerie fine dans son jus avec ses charcuteries qui pendent au plafond. Vente à emporter (sous vide si besoin) mais aussi dégustation sur-place de jambons et autres spécialités espagnoles. On se bouscule pour obtenir une table, tout est délicieux. Bon choix de vins, sur place et à emporter, une adresse authentique comme je les aime!


Can Culleretes (c/ Quintana, 5): dans une ruelle donnant sur la c/Boqueria, le plus vieux restaurant de Barcelone. Atmosphère populaire (beaucoup d'espagnols) et jolis azulejos aux murs. Une déco un peu désuète mais une délicieuse cuisine typiquement catalane, terre et mer. Belle carte des vins.


Churros

Pour une douzaine de churros:
100 g de farine
10 cl d'eau
1 pincée de sel
1 c. à café d'eau de fleurs d'oranger
50 g de sucre en poudre
Huile de friture

Faites bouillir l'eau avec le sel et l'eau de fleurs d'oranger. Hors du feu, ajoutez la farine et mélangez vigoureusement pour obtenir une pâte homogène. Laissez refroidir un peu puis versez dans une poche munie d'une douille cannelée.
Faites chauffer un bain d'huile dans une friteuse ou une grande casserole. Pressez la poche au dessus de l'huile chaude et coupez la pâte en tronçons de 10 centimètres à l'aide de ciseaux. Faites cuire les churros jusqu'à obtenir une belle coloration. Égouttez sur du papier absorbant et roulez ensuite dans du sucre en poudre. Dégustez sans attendre!

Chocolat Épicé

200 g de chocolat noir
1 c. à soupe de sucre roux
50 cl de lait
30 cl de crème liquide
1 pincée de piment d'Espelette
1 gousse de vanille

Faites bouillir le lait avec le chocolat, le piment, la gousse de vanille fendue et grattée, la crème. Pendant ce temps là, hachez le chocolat et réservez-le dans un grand saladier.
Lorsque le lait a infusé une dizaine de minutes avec ses épices, versez-le sur le chocolat à travers une passoire et mélangez jusqu'à complète dissolution. Remettez la préparation dans la casserole et fouettez 10 minutes sur feu doux.
Servez bien chaud avec les churros. Les plus téméraires rajouteront une pincée de piment d'Espelette sur chaque tasse.

Imprimez la recette

mardi 21 juin 2011

Arroz Negro (Riz Noir à l'Encre)


Il est plus que temps que je publie les billets que je vous ai promis sur mon long weekend à Barcelone. Nous y sommes allée en mai pour le pont de l'ascension et j'ai été pas mal bousculée depuis... Vous y trouverez quelques astuces et bons plans, un peu très orientés sur la gastronomie catalane. Je n'ai pas la prétention de rédiger un guide, mais simplement de partager avec vous mes découvertes. J'ai été moi-même aidée par les articles d'autres blogueurs (euses) trouvés-ci et là sur internet. Un grand merci à Nawal qui m'a donné quelques liens qui me manquaient, à mes amies "Lilibox" et "My Cooking Hut" pour leurs billets bien utiles.
Mais comme j'aime n'en faire qu'à ma tête, je vais plutôt commencer par la fin et vous parler aujourd'hui de la balade que nous avons faites sur la "Costa Brava" avant de "remonter" vers la France. Le beau temps était au rendez-vous, et après ces quelques jours très actifs sur Barcelone, nous n'avions pas envie de rentrer immédiatement. J'étais venue dans cette région lorsque j'étais enfant et je voulais revoir l'endroit. Contrairement à la plus grande partie de la côte espagnole qui est très bétonnée, il existe encore des endroits préservés comme la route qui mène de Tossa de Mar à San Feliu: c'est beau, très accidenté et sauvage. On peut s'arrêter dans certaines criques où on est presque seul(e)... le rêve! La couleur de l'eau en témoigne, et les photos se passent de commentaires. Deux plages sortent du lot et sont faciles d'accès en voiture: cala Pola et cala Giverola. Attention, en pleine saison, il y a beaucoup de monde (campeurs et résidents des alentours)!
Pour illustrer cette étape balnéaire, j'ai voulu vous mitonner une recette typiquement espagnole, celle de l'arroz negro, riz noir à l'encre de seiche. C'est un plat de pêcheurs, préparé à l'origine avec quelques poignées de riz et les restes invendus (ou invendables) de calamars ou de poissons. Il s'est peu à peu enrichi de poissons nobles et de crustacés. Sa belle couleur sombre lui est donnée par l'encre de seiche. Vous en trouverez chez votre poissonnier ou en épicerie fine...
A bientôt pour la suite des bons plans... sur Barcelone cette fois!


Quelques conseils utiles pour la réalisation de ce plat: Choisissez de préférence un riz "bomba" originaire de la région de Valence, un riz rond spécial paella fera également l'affaire. En fin de cuisson, le riz doit rester "al dente" et ne doit pas être sec. Rajouter un peu de liquide si besoin pour que le plat soit onctueux. J'ai utilisé une huile d'olive bio espagnole, originaire d'Andalousie, excellente pour les préparations cuites et crues. Vous pouvez la trouver sur le site "Directobio" qui propose des produits de qualité au meilleur prix. J'ai relevé ce plat avec du "pimenton", paprika fumé que j'ai acheté à Barcelone au marché de la Boqueria. Il en existe trois sortes, le "dulce" (doux), le "piquante" (piquant) et le "agridulce" (aigre-doux). Pour cette recette, j'ai préféré la variété piquante que je saupoudre avec modération juste avant de servir. Vous pouvez le remplacer par du paprika fort de Hongrie.


Arroz Negro (Riz Noir à l'Encre)

Pour 4 personnes:
250 g de riz rond (Bomba)
800 g de calamars
Une douzaine de coques
4 belles gambas (ou langoustines) cuites
2 c. à soupe d'encre de seiche
1 verre de vin rouge
1/2 litre de fumet de poisson
2 belles tomates mûres
1 gousse d'ail
1 oignon
Huile d'olive
Paprika fort
Un peu de persil ciselé
Sel, poivre

Les calamars: nettoyez et videz les calamars. Découpez les corps en morceaux ou en lanières. Faites chauffer une cuillère d'huile d'olive dans une grande poêle (à paella de préférence) ou un wok, et faites revenir jusqu'à ce qu'ils ne rendent plus d'eau. Réservez.
Les légumes: Épluchez l'oignon et l'ail, émincez-les. Pelez les tomates et coupez-les en cubes. Dans la poêle qui a servi pour les calamars, faites chauffer une cuillerée d'huile et faites revenir l'ail et l'oignon sans coloration. Ajoutez les dés de tomates et laissez mijoter une dizaine de minutes. Ajoutez alors le riz, faites revenir encore 5 minutes, puis le verre de vin. Laissez légèrement évaporer. Ajoutez alors l'encre de seiche puis le bouillon. Remettez les calamars, salez, poivrez et faites mijoter à feu doux 15 minutes. Répartissez sur le dessus les crevettes et les coques (lavées dans plusieurs eaux). Couvrez et laissez terminer la cuisson hors du feu pendant 5 minutes. Le riz doit rester moelleux.
Servez directement dans la poêle ou sur assiettes individuelles. Saupoudrez le dessus de paprika fort et de persil ciselé. Servez en accompagnement des quartiers de citron.

Imprimez la recette

vendredi 17 juin 2011

Tarte aux Abricots, Crème d'Amandes au Miel de Lavande


Un autre weekend s'annonce et je réalise que je n'ai pas vu la semaine passer! Je dois refaire mes valises pour déjà repartir... Cette fois-ci direction Marseille pour une fête de famille. Le soleil devrait être au rendez-vous et j'espère que nous pourrons faire du bateau du côté des calanques...
Mais revenons sur le long weekend de pentecôte où nous étions en Provence. Samedi avec mes amies nous avons visité le salon Vivre Côté Sud: un salon où il faisait bon vivre sur le thème des tables d'été... des ambiances colorées, des démonstrations culinaires, des créateurs, des idées déco, des douceurs à déguster ou à acheter, bref, nous nous sommes régalées! Il faisait bon flâner sous les platanes "entre filles". Il y avait beaucoup de monde: j'ai à peine vu Garance qui animait un atelier, j'ai raté Marie et Georgiana!


Nous avons à peine fait une pause déjeuner (un délicieux sandwich "languedocien"), et nous avons fini devant le superbe stand du pâtissier Jouvaud de Carpentras pour quelques douceurs: meringues, tartes salées, tartes aux fruits... tout était très tentant! C'est une institution dans la région et leur réputation est vraiment justifiée... Tarte aux cerises, à la rhubarbe, aux abricots, cela a suffi pour me donner envie de me mettre aux fourneaux dès mon retour à la maison!
C'est donc une tarte aux abricots que je mets au menu aujourd'hui. Je suis allée l'autre jour les acheter chez un petit producteur de Mauguio, le "Mazet des Saveurs", qui fait partie du réseau "Bienvenue à la ferme". On achète en direct sur l'exploitation les produits cultivés: circuits courts, pas de transport, des produits frais cueillis souvent le matin même. Le cycle des saisons est respecté et on peut voir en arrivant les arbres fruitiers, les champs de l'exploitation. Leurs abricots sont superbes et bien colorés et symbolisent parfaitement l'été. Ils sont délicieux à manger nature, mais dans la tarte, leur côté acidulé a fait merveille associé à la crème d'amandes au miel de lavande!
Bonne fin de semaine...


Pour réaliser cette tarte, il vous faudra des abricots mûrs, mais fermes. Si vous ne faites pas la pâte vous même (choisissez alors une pâte sablée "pur beurre" de bonne qualité), c'est une tarte très rapide à réaliser: pendant la précuisson de la pâte vous pourrez vous occuper de la crème d'amandes et de la découpe des fruits. En été, les invités (et les invitations) se succèdent: pensez avoir toujours sous la main un peu de pâte sablée, ou mieux, des fonds de tarte déjà précuits au congélateur. Avec la dose de pâte que je vous donne, j'ai fait une grande tarte et quatre tartelettes qui me serviront une autre fois... Avec les beaux fruits d'été, improviser une tarte sera facile: prunes, pêches, figues, tout est possible! La crème d'amandes à la lavande se marie avec tout. Vous pouvez remplacer le miel de lavande par du miel nature, ou n'importe quel autre miel aromatisé. J'adore l'odeur de la lavande, mais dans les desserts, j'avoue que j'ai un peu de mal quand on la sent trop. Dans le miel c'est parfait, le parfum reste subtil.


Et pour accompagner ce dessert, que diriez-vous d'un verre de rosé bien frais? Il y a dans mon village (20 km de Montpellier) une propriété viticole qui est devenue en moins de dix ans un référence en Languedoc: Le Château Puech-Haut. Leurs vins, récompensés par de nombreuses distinctions et bien notés dans les guides, se retrouvent sur toutes les bonnes tables et chez les meilleurs cavistes. J'ai été séduite tout d'abord par leurs blancs "cuvée prestige" et "tête de bélier" parfaits avec des poissons, mais c'est leur rosé qui aura la vedette de mes dîners d'été. En bouteille ou en magnum, c'est également un cadeau très apprécié.
Si vous souhaitez découvrir la propriété et goûter les vins, ils organisent pendant tout l'été des pique-niques dans les vignes: sur réservation (pour 6 personnes minimum) vous pourrez découvrir le domaine et les chais, déguster les vins de la propriété et déjeuner dans les vignes... Un programme plutôt sympa pour changer de la plage et se régaler!


Tarte aux Abricots, Crème d'Amandes au Miel de Lavande

Pour une grande tarte ou 6 petites:
Pâte sablée aux amandes:
250 g de farine
150 g de beurre pommade
80 g de sucre en poudre
30 g de poudre d'amandes
1 oeuf
1 pincée de sel
Crème d'amandes:
50 g de beurre pommade
50 g de miel de lavande
50 g d'amandes en poudre
10 cl de crème liquide
1 œuf entier
1 c. à soupe de sucre en poudre
500 g d'abricots

La pâte sablée aux amandes:
Dans le bol d'un robot, malaxez le beurre pommade avec le sucre, le sel et la poudre d'amandes. Ajoutez l'oeuf puis la farine, mélangez bien puis formez une boule. Filmez et réservez au frais une heure minimum (une nuit dans l'idéal). 
Étalez la pâte entre deux épaisseurs de papier sulfurisé. Garnissez le ou les moule(s) choisi(s). Piquez le fond à la fourchette. Tapissez la pâte d'une feuille de papier cuisson recouverte de légumes secs ou de poids céramique. Précuisez la pâte une dizaine de minutes à 180°C.
La crème d'amandes: Mélangez au fouet le beurre et le miel. Ajoutez la poudre d'amandes, l’œuf puis la crème. Versez sur le fond de tarte refroidi.
Lavez, dénoyautez puis coupez les abricots en quatre. Disposez les abricots régulièrement dans la crème, saupoudrez de sucre en poudre et enfournez 20 à 25 minutes à 180°C.
Laissez refroidir avant de déguster.

Imprimez la recette