jeudi 31 décembre 2009

Rétrospective 2009



La tradition en fin d'année, avant de prendre de bonnes résolutions pour la suivante, est de revenir en arrière pour faire le bilan de l'année écoulée.
Après plus de 130 billets publiés, j'ai donc recherché dans mes archives pour retrouver ceux qui vous ont le plus marqué chaque mois... que ce soit les plus commentés, ou ceux qui sont les plus recherchés sur Google ou autre, il a été quelquefois difficile de choisir un seul billet par mois!
Mais si vous deviez choisir celui qui vous a le plus intéressé, donné le plus envie de cuisiner, fait saliver, surpris... quel serait-il? J'attends vos commentaires...

Voici donc le classement mensuel des recettes publiées sur "De vous à moi..."
Juin: Rendang Daging (Boeuf Rendang) 
Octobre: Pancakes 

Je vous souhaite à tous une excellente année 2010 

jeudi 24 décembre 2009

Verrines Gourmandes aux Poires et Crèmes Carambar



Tout s'est bien passé? Vous avez fait honneur aux plats... Mais vous reste-t-il une petite place pour le dessert? Après un repas de fête c'est souvent un moment délicat, on se demande si on va voir arriver une grosse bûche pleine de crème... difficile de refuser! Le dessert que je vous propose est léger et il fera certainement l'unanimité. Lorsque l'on prononce le mot de Carambar, cela suscite l'intérêt chez les grands comme chez les petits! Préparé en verrine, cela réduit le service à sa plus simple expression, et comme toujours chez moi, il se prépare à l'avance... donc vous pourrez rester à table pendant que quelqu'un d'autre ira le chercher. Vous l'avez bien mérité, non? Après l'excellent repas que vous venez de cuisiner. Les invités jettent un œil sur le menu:

Verrines Gourmandes aux Poires et Crème Carambar

C'est vrai, vous avez mangé tout cela, mais tout va bien: c'est Noël après tout. Je vous souhaite d'excellentes fêtes de fin d'année et j'espère que vous avez apprécié de faire un détour par chez moi!


Quelques idées de décoration de table comme je vous l'avais promis: Lorsqu'on est nombreux, il est quelquefois difficile de trouver une nappe assez grande, surtout lorsqu'on doit mettre des rallonges à sa table. J'ai opté depuis des années pour les draps anciens, ils font généralement au moins 3 mètres de long sur 2 mètres de large. La nappe retombe joliment sur les côtés. Les draps, vous les trouverez dans les placards de votre mère ou de votre grand-mère, ou sinon dans les brocantes. Ils sont souvent brodés d'initiales ou de jours, c'est très joli sur une table. Et pour changer du blanc, je les teinte en machine avec la teinture "Idéal" de toutes les couleurs. Celui-ci est gris, mais j'en ai aussi des prunes, des beiges, des couleur "fruits rouges", ce qui me permet de changer souvent. Je donnerai plus d'explications à ceux qui le veulent (laissez un commentaire).
Pour compléter ma décoration de noël, j'ai mis au centre de ma table toute une série de photophores rouges (Ikéa) et argentés, ainsi que des boules dans les tons de rouge, violet et fuchsia... Quelques paillettes dorées et quelques étoiles et le tour est joué. Lorsque la nuit tombe et que l'on allume les bougies, c'est magique!


Verrines Gourmandes aux Poires et Crèmes Carambar

Pour 4 personnes:
2 poires
2 cs de sucre
1 noisette de beurre
le jus d'1/2 citron
15 cl de crème liquide
12 Carambar
125 g de mascarpone
2 œufs
2 étuis de Gavottes (crêpes dentelles)

Les poires: épluchez-les et coupez-les en petits cubes. Citronnez-les au fur et à mesure. Dans une poêle, faites chauffer le beurre. Ajoutez les poires et le sucre et faites caraméliser quelques minutes. Les poires doivent légèrement cuire mais rester croquantes. Répartissez dans 4 verrines, réserver au frais.
La crème Carambar: faites chauffer la crème fraiche. Ajoutez les carambar et faites fondre sur feu doux. Laissez tiédir. Ajoutez le mascarpone et mélangez au fouet. Ajoutez ensuite les les jaunes d'œufs et fouettez encore. Battre les blancs en neige puis incorporez-les délicatement à la préparation. Versez la crème Carambar dans les verrines par-dessus les poires. Remettez au frais 2 heures au moins. Au dernier moment vous les recouvrirez de crêpes dentelles émiettées.
Régalez-vous!

Le bon accord mets-vins: vous pouvez servir un Champagne, un Pacherenc du vic-bihl ou un Côteaux de l'Aubance.

mercredi 23 décembre 2009

POULET DE BRESSE AU VIN JAUNE ET AUX MORILLES



Après avoir bien échauffé nos papilles, nous pouvons passer maintenant au plat principal. L'avantage avec ce Poulet de Bresse aux Morilles, c'est qu'il peut se préparer un peu à l'avance et ne nécessite qu'un réchauffage au moment de servir. Cela vous permettra de rester à table avec vos invités, et de ne pas rater les conversations.
Je vous rappelle le menu de noël (vous pouvez  l'imprimer sur des bristols avec une jolie police, et en poser un à côté de chaque assiette):

Poulet de Bresse au Vin Jaune et aux Morilles

C'est au moment des fêtes de fin d'année que l'on trouve les plus belles volailles: les poulardes ou les poulets de Bresse au plumage blanc éclatant, crêtes rouges, pattes bleues: ces volailles d'exception ont donné naissance à l'un des plats les plus mythiques de la cuisine française, la volaille de Bresse au Vin Jaune et aux Morilles. C'est un plat d'hiver gourmand, riche et parfumé, qui associe trois produits d'exception. Si vous ne trouvez pas de Poulet de Bresse, choisissez un bon poulet fermier élevé aux grains et qui a couru en liberté.
Le Vin Jaune est un vin blanc de "grande garde" issu du cépage "savagnin", sec et capiteux, spécialité vinicole du Jura. Il a des arômes typiques de noix et de noisettes, d'amandes, de pain grillé, de miel et d'épices. Il est un des composants majeurs de la gastronomie Franc-comtoise. Il est indispensable à la recette. J'ai déjà essayé avec d'autres bons vin blancs, mais on ne retrouve pas les arômes caractéristiques du Vin Jaune.
Les morilles sont des champignons qui accompagnent parfaitement les viandes. Leur forme permet de bien retenir les sauces à base de crème. Il est cependant difficile de les trouver fraîches: il faudra donc les choisir soit déshydratées, soit surgelées. Les morilles déshydratées devront être trempées dans de l'eau tiède au moins 30 minutes. Pensez bien changer l'eau plusieurs fois, et bien rincer les champignons avant de les incorporer dans la sauce.



Poulet de Bresse au Vin Jaune et aux Morilles

Pour 8 personnes :
  -  1 poulet de Bresse coupé en 8 morceaux
  -  25 cl de Vin Jaune
  -  25 cl de bouillon de volaille (réalisé avec un cube)
  -  35 cl de crème entière liquide
  -  30 g de morilles déshydratées (ou 300 g de morilles surgelées)
  -  1 noix de beurre
  -  2 c. à soupe d'huile d'arachide (ou de tournesol)
  -  sel, poivre.

Si vous utilisez des morilles séchées, commencez par les tremper dans l'eau tiède. Vous changerez l'eau régulièrement.
Assaisonnez de sel et de poivre les morceaux de volaille. Dans une sauteuse, chauffez le mélange de beurre et d'huile. Faites-y colorer les morceaux de poulet sut toutes les faces. Vous pouvez procéder en plusieurs fois si votre cocotte est trop petite. Lorsque tous les morceaux sont bien colorés, ajoutez le Vin Jaune et déglacez la cocotte. Grattez bien le fond avec une spatule pour décoller les sucs. Ajoutez ensuite le bouillon. Couvrez et laissez mijoter à couvert 30 minutes.
Retirez ensuite les morceaux de poulet de la cocotte. Ajoutez la crème et faites réduire jusqu'à épaississement de la sauce. Rectifiez l'assaisonnement si besoin. Ajoutez ensuite les morilles et remettez les morceaux de poulet. Faites encore mijoter une quinzaine de minutes: piquez pour vérifier la cuisson du poulet.
Servez avec un riz blanc ou un risotto nature.

Le bon accord mets-vins: il serait logique de continuer avec un vin d'Arbois ou du Jura. Mais d'autres possibilités vous sont offertes. En blanc vous pouvez associer un Meursault, un Alsace pinot noir, un Chablis. En rouge, un Pauillac, un Mercurey ou un Châteauneuf du Pape.


mardi 22 décembre 2009

Huitres Chaudes au Beurre d'Algues



Aujourd'hui, je vous propose la suite de mon repas de Noël: l'entrée. Elle rassemble deux produits de ma région que j'adore: les huitres et le beurre.
Je vous rappelle la composition de ce menu de Noël:

Huitres Chaudes au Beurre d'Algues

Pour cette entrée j'ai choisi les huitres de "Prat-ar-Coum" qui proviennent de chez Yvon Madec. L'entreprise ostréicole se situe à la pointe Bretagne (20km de Brest), dans le pays des Abers à Lannilis. L'Aber Benoît et l'Aber Wrac'h sont les points de rencontre entre l'eau douce d'une rivière et l'océan, où les échanges sont rythmés par le va-et-vient des marées. C'est ce terroir particulier qui donne aux huitres une saveur singulière et subtile.
Vous trouverez sans problème un grand choix d'huitres chez votre poissonnier. En cette saison, c'est l'aliment festif par excellence. Chaque région a ses spécificités, et que ce soit les huitres de Normandie, de Cancale et de la Baie du Mont St Michel, de Marennes Oléron, du Bassin d'Arcachon ou de Méditerrannée, vous trouverez celles qui conviendront le mieux.
Prenez une taille moyenne, numéro  2 ou 3 (plus le numéro est petit, plus l'huitre est grosse), un bon couteau à lame courte et rigide, et protégez bien vos mains!


L'organisation: ouvrez les huitres au moins une heure à l'avance et videz la première eau (très salée). Posez-les bien calées sur un plat et laissez les dans un endroit frais (pas au frigo). Elles vont produire une deuxième eau (plus fine en goût) qui nous servira à la préparation de la sauce.
Le beurre utilisé pour la sauce est celui aux algues de chez Jean-Yves Bordier. On le trouve chez les bons fromagers et aux halles de Rennes. Il apporte une subtilité et un goût iodé incomparable à la sauce, mais il n'est pas obligatoire! Vous pouvez tout simplement utiliser un beurre nature (de bonne qualité).
Autre possibilité, il existe des algues en paillettes ou en flocons dans les épiceries bio ou les épiceries asiatiques. J'en ai même vu au rayon poissonnerie de mon hypermarché. Il suffira d'ajouter une cuillère à café dans votre sauce.


Huitres Chaudes au Beurre d'Algues

Pour 4 personnes:
2 douzaines d'huitres (numéro 2 ou 3)
Le jus d'1 citron
10 cl de vin blanc sec
1 échalote hachée
30 g de beurre (aux algues de préférence)
10 cl de crème fraîche
1 jaune d'œuf
Poivre
1 kg de gros sel (pour caler les huitres)

Ouvrez les huitres une heure à l'avance. Videz leur première eau. Calez-les sur un plat et laissez au frais (pas au frigo).
Récupérez ensuite 10 cl de la deuxième eau en la filtrant dans une passoire. Versez dans une casserole. Ajoutez le vin blanc, le jus de citron, le beurre et l'échalote finement ciselée. Faites réduire sur feu vif. Il ne doit rester que 2 cuillères à soupe de liquide. Ajoutez la crème, poivrez, puis hors du feu, ajoutez le jaune d'œuf. Faites épaissir tout doucement sur feu doux: à ce stade, la sauce ne doit plus bouillir. Réservez.
Allumez votre four sur la position grill, à 220°.
Préparez vos assiettes. Déposez un petit lit de gros sel sur chacune d'entre elles. Cela servira à caler les huitres chaudes.
Déposez les huitres sur la grille du four en les calant bien et en vidant toute l'eau qu'elles contiennent. Répartissez la sauce dans chacune d'entre elles (environ 1 cuillère à café par huitre). Passez sous le grill environ 2 minutes en surveillant bien la coloration.
Servez immédiatement.

Le bon accord mets-vins:
vous pouvez continuer avec le même Champagne qu'à l'apéritif. Sinon, je vous propose d'associer ces huitres avec un Chablis ou un Pouilly Fuissé, un Quincy ou un Sancerre, un Entre-deux-mers ou un Graves blanc.


lundi 21 décembre 2009

Cuillères Apéritives aux Pétoncles



C'est la dernière ligne droite... il me reste encore quelques cadeaux à acheter, mais le plus gros est fait! Place aux préparatifs des repas. Comme , cette année, nous sommes obligés de faire cela dans le désordre pour voir tout le monde, j'ai déjà commencé à recevoir ce week-end. Du coup les recettes que je vais vous proposer cette semaine ont déjà été testées (et approuvées).
Cela va me permettre de publier un billet par jour, et de vous proposer un amuse-bouche pour l'apéritif, une entrée, un plat et un dessert.

Voici donc mon menu de Noël (qui peut aussi devenir un menu pour le réveillon):

Cuillères Apéritives aux Pétoncles

Je vous proposerai aussi des idées pour votre décoration de table, et des idées d'accords mets-vins pour chacun de ces plats.
Aujourd'hui, l'apéritif: Pour changer des gâteaux, feuilletages et autres bouchées qui coupent l'appétit, je vous propose de réaliser ces cuillères aux pétoncles avec deux crèmes de légumes différentes. La première est une crème de carottes à la coriandre, la seconde est une crème de panais à l'huile de truffe. Le tout peut se réaliser à l'avance et se réchauffer quelques secondes au micro-ondes au moment de servir (tiède). Ces cuillères peuvent se réaliser avec d'autres légumes racines: topinambours, racines de persil...



Cuillères Apéritives aux Pétoncles et aux Carottes
Pour 4 personnes:
12 noix de pétoncles
2 belles carottes
2 cc de crème fraiche épaisse
10 brins de coriandre fraiche
1 pincée de ras-el-hanout
sel, poivre
huile d'olive

Mettez à mariner les pétoncles dans un bol avec 1 cuillère à café d'huile d'olive, une pincée de ras-el-hanout et une pincée de sel. Réservez au frais.
Préparez la purée de carottes: épluchez et lavez les carottes. Coupez-les en rondelles. Cuisez-les à la vapeur ou à l'eau une vingtaine de minutes (elles doivent être tendres). Mixez les carottes avec la coriandre (les feuilles et les tiges), la crème, du sel et du poivre. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Répartissez cette purée dans une douzaine de petites cuillères. Laissez refroidir.
Faites chauffer une poêle sans matière grasse. Faites dorer les pétoncles rapidement (pas plus d'une minute). Laissez tiédir et posez une pétoncle sur chacune des cuillères de carottes. Donnez un tour de moulin à poivre. Décorez d'un brin de verdure.
Cette recette peut également se servir en entrée, dans une verrine par exemple. Il vous suffira d'augmenter les quantités.


La deuxième recette est sur le même principe, il s'agit d'une crème de panais aromatisée à l'huile de truffe blanche. J'ai trouvé cette huile chez Oliviers & Co, mais elle doit exister sous d'autres marques. Il n'en faut qu'une petite quantité pour aromatiser la purée, heureusement car le flacon est assez cher! Pour ceux qui peuvent se le permettre, on peut également râper un peu de truffe fraiche sur le dessus!


Cuillères Apéritives aux Pétoncles et aux Panais
Pour 4 personnes:
12 noix de pétoncles
1 beau panais
2 cc de crème fraiche épaisse
1 cc d'huile aromatisée à la truffe
sel, poivre
huile d'olive

Mettez à mariner les pétoncles dans un bol avec 1 cuillère à café d'huile d'olive, du sel et du poivre. Mélangez. Réservez au frais.
La purée de panais: épluchez le panais. Lavez-le, coupez-le en morceaux et faites-le cuire à la vapeur ou à l'eau pendant une quinzaine de minutes. Il doit être tendre. Mixez-le avec la crème, l'huile de truffe, du sel et du poivre. Goûtez et rectifiez l'assaisonnement si besoin. Répartissez cette purée dans une douzaine de petites cuillères. Laissez refroidir.
Chauffez une poêle sans matière grasse. Faites-y dorer les pétoncles rapidement (pas plus d'une minute). Laissez tiédir et posez une pétoncle sur chaque cuillère. Donnez un tour de moulin à poivre. Les plus gourmands ajouteront une goutte (pas plus) d'huile de truffe sur chaque pétoncle au moment de servir.

Je vous propose de servir un Champagne en accompagnement.

Imprimez les recettes

samedi 19 décembre 2009

Oeufs Cocotte aux Poivrons et au Piment d'Espelette



"Compter pour du beurre"
" Vouloir le beurre et l'argent du beurre" (et le sourire de la crémière?)
"Faire son beurre"
"Ne pas avoir inventé le fil à couper le beurre"
Connaissez-vous ces expressions? Il y en a bien d'autres pour parler d'un produit que nous apprécions tous: le beurre. Produit un peu plus utilisé dans le nord et l'ouest de la France, régions de production, que dans le sud où l'huile d'olive est reine... Cela dit, en pâtisserie comme dans beaucoup de recettes impossible de s'en passer.
Doux ou salé, il fait partie de notre patrimoine culinaire. On en trouve partout, de l'industriel et de l'artisanal. Mais aujourd'hui, je voulais plus particulièrement vous parler d'un passionné du beurre: Jean-Yves Bordier. Il voulait être marin... ses parents étaient fromagers. Il a jeté l'ancre à Saint Malo et a redonné l'envie du beurre. C'est un passionné qui a donné son nom à son beurre, plebiscité par les grands chefs et les fins gourmets! Le beurre de Jean-Yves Bordier, que vous trouverez chez tous les bons crémiers, se décline en plusieurs gammes: le doux, le demi-sel, mais aussi les beurres aromatisés au Yuzu, aux Algues, au sel fumé et au Piment d'Espelette.
C'est ce dernier que j'ai décidé d'utiliser dans la recette que je vous propose aujourd'hui: des œufs cocotte au chorizo et aux poivrons rouges, relevés d'une pincée de Piment d'Espelette. Je les ai accompagnés de mouillettes de pain de campagne grillées, tartinées de beurre Bordier au Piment d'Espelette. Vous pouvez servir en accompagnement une simple salade verte, pour apporter du croquant et de la fraicheur.


J'ai adapté cette recette de l'excellent livre d'Eric Fréchon "Un chef dans ma cuisine".


Œufs Cocotte aux Poivrons et au Piment d'Espelette

Pour 4 personnes:
4 gros oeufs fermiers extra-frais
2 poivrons rouges
1 oignon
1 gousse d'ail
1/2 boite de tomates pelées
1 branche de thym
100 g de chorizo en fines tranches
4 petites tranches de pain de campagne
50 g de beurre Bordier au Piment d'Espelette (à défaut du bon beurre demi-sel)
sel, poivre, Piment d'Espelette
10 cl d'huile d'olive

Pour la recette, il vous faudra 4 petits pots "Le Parfait" avec leur joint caoutchouc, ou à défaut, 4 petites cocottes en verre avec couvercle. Beurrez les 4 pots, réservez. Préchauffez le four à 160°.

Lavez les poivrons, coupez-les en petits dés. Épluchez et émincez l'oignon finement. Épluchez et écrasez la gousse d'ail. Égouttez la moitié des tomates de la boite, pressez pour extraire les graines, coupez en petits dés (en saison, vous pouvez utiliser des tomates fraiches).

Dans une cocotte, faites chauffer l'huile d'olive et faites suer l'oignon sans coloration, 5 minutes. Ajoutez ensuite le poivron, l'ail et le thym. Faites encore suer 5 minutes sans colorer. Ajouter enfin les tomates, salez, poivrez et laissez compoter à feu très doux pendant une trentaine de minutes. En fin de cuisson, ajoutez le chorizo coupé en fines lamelles, mélangez et répartissez dans les 4 bocaux.

Cassez les œufs en séparant les blancs des jaunes. Ajoutez un blanc dans chaque pot par-dessus les poivrons (réservez le jaune). Posez les pots (fermés) dans un bain-marie et enfournez une vingtaine de minutes. Le blanc doit coaguler.
Lorsque le blanc est cuit, posez par-dessus délicatement un jaune d'œuf. Assaisonnez d'un peu de fleur de sel et d'une pincée de Piment d'Espelette. Refermez les pots. Ne les remettez pas au four. La chaleur de la préparation à elle seule suffira à réchauffer les jaunes d'œufs.

Faites griller les tranches de pain de campagne. Taillez des mouillettes dans la longueur. Tartinez-les de beurre au Piment d'Espelette. Si vous n'en avez pas, utilisez un bon beurre demi-sel et saupoudrez d'une pincée de Piment d'Espelette.

Servez les œufs cocotte avec une salade verte.

Imprimez la recette

jeudi 17 décembre 2009

"Coucou" de Rennes aux Légumes Multicolores



Pour beaucoup les fêtes sont un véritable marathon: les visites et les repas se succèdent, et il faut contenter tout le monde. Entre les amis, la (les) familles, la (les) belles familles, et avec la problématique pour certains des familles recomposées, il faudra réussir à voir tout le monde. On va recevoir, être reçus.. on fera de son mieux en essayant de faire plaisir, sans pour autant rester des heures dans sa cuisine!
La volaille fait partie de ces traditions culinaires de fin d'année: entre les chapons, les poulardes (poules de luxe!), les dindes et les pintades, le choix est vaste chez le volailler. J'ai trouvé au marché des lices (Rennes) une variété ancienne de poulet, remise au goût du jour par un groupe d'éleveurs en Bretagne: la "Coucou de Rennes". C'est une volaille réputée pour la qualité de sa chair, et d'un poids moyen (1,5 kg maximum). La cuisson sera facile et d'une durée raisonnable. Cela m'a permis de cuire en même temps toute une variété de légumes originaux, que j'ai trouvés chez Annie Bertin. Je suis allée visiter son exploitation entre Rennes et Fougères. Elle y cultive avec passion des herbes et des légumes oubliés: pâtissons, betteraves et carottes multicolores, panais, racines de persil, topinambours... et dans le respect de l'agriculture bio!
L'avantage de cette recette, c'est que tout cuit en même temps. Il faut juste surveiller et arroser de temps en temps. Elle peut se réaliser avec n'importe quelle variété de poulet fermier (chaque région a les siennes),et avec le choix de légumes racines que vous trouverez sur le marché. 


Cette jolie poulette au plumage barré comme le coucou des bois a fini dans notre assiette... et quoi de mieux que les légumes cueillis en plein champ (bottes obligatoires)?



Mes légumes une fois lavés: il y en avait 2 kilos environ. Les couleurs sont superbes, vous ne trouvez pas?


J'ai découvert les carottes jaunes et bicolores (violet et orange), le radis "red meat" qui a la taille d'un gros navet et une chair rose bonbon, la betterave "chioggia" avec une chair rayée rouge et blanche.
Des couleurs qui plairont aux grands et aux petits. Le goût est sucré et délicat et il s'associe à merveille avec la volaille!



Coucou de Rennes aux Légumes multicolores

Pour 8 personnes:
1 beau poulet fermier (coucou ou autre)
2 kg de légumes variés (navets, carottes, betteraves, panais, radis, topinambours...)
4 cs d'huile d'olive
2 cs de vinaigre balsamique
quelques branches de thym
sel, poivre

Allumez le four à 200°.
Lavez et épluchez tous les légumes. Coupez-les en gros cubes.
Préparez le poulet si cela n'a pas déjà été fait par votre volailler.
Dans un grand plat à four (la lèchefrite par exemple), déposez le poulet. Répartissez autour les légumes en mélangeant les variétés. Arrosez avec l'huile d'olive (2 cs sur le poulet et le reste sur les légumes) et le vinaigre balsamique (sur les légumes). Salez, poivrez. Mélangez les légumes pour bien les enrober. Répartissez les branches de thym.
Enfournez 10 minutes à 200° puis baissez le thermostat sur 180° et poursuivez encore la cuisson pendant 1 heure à 1 heure 15. Mélangez les légumes de temps en temps. Arrosez le poulet avec le jus parfumé.
Présentez le poulet découpé dans un grand plat, avec tous les légumes autour. Proposez le jus à part en saucière.

Le bon accord mets-vins: en blanc, un Savenières, en rouge, un St Joseph, un Mercurey ou un Rully.

Imprimez la recette

mardi 15 décembre 2009

Muffins au Potimarron et aux Noisettes


Vous connaissez maintenant mon goût pour les légumes. Quand je fais mon marché, je ne peux pas résister devant les étals remplis de beaux légumes colorés. Quelle que soit la saison, j'en remplis mes paniers sans toujours avoir d'idée précise sur ce que je vais en faire. Une fois à la maison je fouine dans mes livres, mes classeurs, mes magazines pour trouver l'idée un peu innovante. Évidement, la plupart du temps, je reste plutôt classique: les soupes, les salades, les accompagnements... mais au marché des Lices l'autre samedi (à Rennes), j'avais acheté deux potimarrons. L'un a fini au four avec de la patate douce et des navets autour d'une belle volaille. L'autre a finalement été mis a contribution dans une recette sucrée de muffins. Le goût délicat du potimarron a fait merveille, associé au croquant des noisettes et au parfum de l'orange. Les muffins sont super moelleux et leur couleur orange apporte un peu de soleil dans la grisaille ambiante. Un thé bien chaud et un bon bouquin... parfait pour une pause en fin de journée!


La recette de ces gâteaux est toute simple: du potimaron cuit à la vapeur et écrasé à la fourchette, et une base de gâteau au yaourt, idéale si l'on n'a pas de balance puisqu'on utilise le pot pour mesurer les ingrédients...


J'en ai profité pour aller prendre l'air et faire quelques photos. Il reste encore quelques belles feuilles colorées sur les arbres: cela ne saurait durer, le froid et les températures négatives se sont généralisées depuis le début de la semaine. On parle de coupures de courant si le froid s'accentue... Il faut que je rentre du bois!


Muffins au Potimarron et aux Noisettes

200 g de purée de potimarron
3 œufs
1 yaourt au lait entier (125 g)
2 pots de sucre brun (150 g)
2 pots de farine (160 g)
1 pot d'huile végétale (100 g)
1/2 pot de noisettes en poudre (40 g)
1 sachet de levure
1/2 pot de noisettes entières
le zeste d'1/2 orange
1/2 cc de cannelle en poudre
1/2 cc de gingembre en poudre
1/2 cc de muscade en poudre
1 pincée de sel

Le potimarron: Épluchez-le et coupez-le en gros cubes. Faites le cuire à la vapeur une quinzaine de minutes (il doit être tendre). Écrasez-le à la fourchette et laissez refroidir. Pesez 200 g de cette purée pour la recette.
Les muffins: mélangez d'abord les ingrédients humides: le yaourt, l'huile, les œufs. Ajoutez ensuite le sucre, le potiron. Mélangez encore. Ajoutez la farine et la levure tamisées ensemble, la poudre de noisettes, les épices, le sel et le zeste d'orange. Mélangez soigneusement à la maryse et répartissez dans des petits moules à muffins ou à briochettes.
Répartissez sur le dessus les noisettes grossièrement concassées.
Cuisez dans un four préchauffé à 180° pendant 15 à 20 minutes.
Laissez légèrement refroidir avant de démouler.
Dégustez avec un thé aux agrumes par exemple...

Imprimez la recette

dimanche 13 décembre 2009

Tajine d'Agneau aux Abricots et aux Amandes



Ça y est! Le froid fait sa première grande offensive: ce matin aux infos, on ne compte plus les villes en France où les températures sont en dessous de zéro. En contrepartie, le ciel est tout bleu. Bien couverte, je vais pouvoir aller faire mon marché. Même si je n'ai pas besoin de grand-chose, cela me fera sortir, et pourquoi-pas prendre un petit café avec quelques amis.
Et si vous n'avez pas encore fait le vôtre, que diriez-vous à midi d'un bon petit plat mijoté? Il est encore temps si vous ne trainez pas trop! J'ai trouvé cette idée recette en regardant l'autre midi l'émission "Côté Cuisine" sur France 3 avec Julie Andrieu. Le chef invité était la très talentueuse Fatéma Hal qui proposait une recette de tajine aux abricots, un peu différente de celle que je réalise depuis longtemps. Elle cuit à part la viande et les abricots, et ne les réunit qu'au moment de dresser. Ainsi il est plus facile de gérer les deux cuissons et d'obtenir des abricots qui restent entiers. Je vous propose aujourd'hui ma version, avec des amandes au lieu de pignons, avec un peu moins de cannelle (elle en met vraiment beaucoup!).
Et comme je le fais toujours, je vous propose aujourd'hui quelques photos de Marrakech, et plus particulièrement du Jardin Majorelle, véritable havre de paix au cœur du tumulte de la ville. Ouvert en 1947 par le peintre français Jacques Majorelle, puis restauré ensuite en 1980 par Pierre Bergé et Yves Saint Laurent, ce jardin offre sa fraicheur et sa tranquillité aux visiteurs.


L'originalité de ce jardin (photos 2 et 3) réside dans la combinaison d'une végétation luxuriante et d'éléments architecturaux. La puissance du "bleu Majorelle" (que l'on retrouve un peu partout dans la ville) participe à l'impression de fraicheur et de quiétude.


Des plantes des cinq continents sont exposées dans un cadre féérique. Mais dans le musée, vous pourrez également admirer la fabuleuse collection d'art islamique de Pierre Bergé et Yves Saint Laurent. Cela vaut bien une visite, non?


Tajine d'Agneau aux Abricots et aux Amandes

Pour 6 personnes:
1 kg d'épaule d'agneau en morceaux
1 ou 2 oignons
75 g d'amandes émondées
1/2 cc de cannelle
1 pincée de safran en filaments
1/2 cc de gingembre en poudre
sel, poivre
2 cs d'huile d'olive

Pour les abricots:
350 g d'abricots secs
1 verre d'eau
2 cs de sucre
50 g de beurre
1/2 cc de cannelle

Dans une casserole, mettre l'eau, le sucre, la cannelle, le beurre et les abricots. Portez à ébullition. Laissez cuire à feu doux jusqu'à ce que la sauce réduise et prenne une consistance sirupeuse (30 à 40 minutes).
Dans une cocotte, versez l'huile et disposez les morceaux d'agneau. Posez sur feu vif. Ajoutez l'oignon émincé finement, les épices (safran, gingembre, cannelle) et un verre d'eau. Salez et poivrez. Portez à ébullition puis laissez mijoter 1 heure à feu doux et à couvert.
Faites griller à part les amandes dans une poêle chaude et à sec.
Lorsque la viande est cuite, découvrez la cocotte et faites réduire la sauce quelques minutes sur feu plus vif (si besoin).
Le dressage: Présentez l'agneau et sa sauce dans un joli plat creux. Disposez sur le dessus les abricots et leur sirop. Répartissez les amandes grillées. Servez bien chaud.

Le bon accord mets-vins: j'ai servi avec ce tajine un vin marocain "cuvée Président" que nous avons trouvé là bas. Sinon vous pouvez servir un Gigondas, un Sancerre rouge ou un Côtes du Rhône.

Imprimez la recette

mercredi 9 décembre 2009

Chocolat Chaud aux Epices


C'est mercredi et autour de moi c'est l'euphorie. Je me suis réfugiée chez Mc Donalds, non pas pour y manger, mais pour pouvoir trouver une connexion internet gratuite... Lorsque je suis sur Rennes, je n'ai pas d'accès wi-fi à l'appartement et donc je dois aller dans un café! J'avais juste oublié que c'est mercredi (quand on ne travaille pas et que ses enfants sont grands, on oublie ces choses là...) et qu'à l'approche des fêtes les petits sont surexcités. Bref entre le bruit et l'odeur de frites, je suis servie!
Je ne vous ferai pas de grands discours aujourd'hui: de toutes façons c'est inutile, la recette est simple, puisqu'il s'agit d'un chocolat chaud. Idéal après une séance de courses dans le froid, après une promenade à la campagne ou au bord de la mer!
L'idée m'en est venue l'autre dimanche lorsque nous avons poussé jusqu'à Cancale, histoire de s'aérer un peu. Nous avons pris un chocolat chaud dans le salon de thé d'Olivier Roellinger. Tout était parfait: le pain d'épices, les financiers, les mini kouign-aman et évidement le chocolat chaud préparé à l'ancienne et aromatisé avec le mélange d'épices spécialement élaboré par le chef. Un mélange que vous pouvez acheter tout prêt à la boutique à côté , ou dont vous pouvez vous inspirer.

   


Le mélange élaboré par Olivier Roellinger s'appelle la "Poudre Equinoxiale". Vous pouvez l'acheter en ligne sur le site, ou dans une boutique. Sinon, vous pouvez vous en inspirer ou réaliser votre propre mélange: un peu de cannelle, une étoile de badiane, un peu de poivre et une gousse de vanille fraiche (ou du sucre vanillé) et votre simple chocolat chaud deviendra divin. A vous de doser selon votre goût! J'ai également utilisé ce mélange pour parfumer des madeleines au chocolat... un régal!


L'arrivée sur Cancale avec les chars à voile sur la plage, les bateaux au sec par marée basse et au loin, la silhouette du Mont Saint Michel. N'oubliez pas de passer par le port pour déguster quelques huitres... et acheter une bourriche! On ne peut pas faire plus frais...


Chocolat Chaud aux Épices

Pour 4 belles tasses:
100 g de bon chocolat noir pâtissier
25 cl de crème liquide entière
75 cl de lait entier
20 g de sucre en poudre (ou de sucre vanillé)
1 cc de café soluble
1 gousse de vanille
1 étoile de badiane (anis étoilé)
1/2 cc de cannelle
quelques tours de moulin à poivre

Dans une casserole, faites bouillir la crème. Hors du feu, ajoutez le chocolat râpé. Laissez fondre doucement.
Pendant ce temps, faites bouillir le lait avec la gousse de vanille fendue en deux et grattée, le sucre, l'étoile de badiane, le poivre, la cannelle et le café soluble. Laissez infuser quelques minutes.
Fouettez légèrement le mélange crème-chocolat. Lorsqu'il est lisse, ajoutez progressivement le lait chaud en le filtrant à travers une passoire. Remettez sur feu doux et arrêtez le feu juste avant l'ébullition.
Servez sans attendre avec pour les plus gourmands un peu de chantilly sur le dessus.
Si vous souhaitez utiliser la poudre équinoxiale d'Olivier Roellinger, faites votre chocolat chaud nature. Rajoutez tout simplement une demi cuillère à café de mélange par tasse. Mélangez pendant 2 minutes.

PS: N'oubliez pas d'essuyer vos moustaches avant de sortir...!

Imprimez la recette

lundi 7 décembre 2009

Cappuccino de Châtaignes au Foie Gras



Voici une entrée comme je les aime: savoureuse, facile et rapide à préparer, originale et qui peut en grande partie se faire à l'avance. La partie crème de châtaignes peut se faire la veille: je l'entrepose dans mon frigo dans une bouteille en verre (type bouteille de jus d'oranges). Je jour J, je n'ai plus qu'à réchauffer la soupe de châtaignes et faire le montage des autres ingrédients dans des verrines ou dans des tasses. Que ce soit en entrée ou dans le cadre d'un apéro dînatoire, présentez ce cappuccino de châtaignes en petites portions: c'est riche et ça cale...ce serait dommage que vos invités n'aient plus faim pour la suite du repas (avec le mal que vous vous êtes donnés!).
Si vous proposez du fois gras lors d'un de vos repas de fêtes, mettez de côté les moins jolies tranches. Dans la recette, celui-ci doit être coupé en dés et quelques morceaux mis au fond des verrines ou des tasses: ils fondront au contact de la soupe chaude. Inutile donc d'avoir de trop belles tranches!
Pensez bien mettre un bon moment à l'avance votre crème fraiche au frais: la chantilly montera plus facilement!
Quant aux châtaignes, vous les trouverez sans problèmes sous vide ou en bocal de verre, dans votre grande surface habituelle. Elles sont déjà cuites, la soupe se fait donc très rapidement. Cela vous permettra d'être plus disponible pour la préparation du reste de votre repas...
Alors à vos casseroles!


J'ai proposé avec ce Cappuccino de Châtaignes, des petits toasts au Foie Gras, et mon Chutney de figues et de pommes... une petite merveille!


Cappuccino de Châtaignes au Foie Gras

Pour 8 personnes:
500 g de châtaignes (en bocal ou sous vide)
75 cl de bouillon de volaille (préparé avec un cube ou maison)
100 g de Foie Gras de Canard (en terrine)
30 cl de crème liquide entière
1 belle échalote
Huile d'olive
Sel, poivre
Quelques baies roses

La veille ou le jour même, préparez le velouté de châtaignes: Faites revenir dans une cocotte l'échalote ciselée dans 1 cuillère à soupe d'huile d'olive. Laissez fondre à feu moyen quelques minutes. Ajoutez alors les châtaignes (rincées au préalable). Laissez revenir quelques instants à feu moyen. Ajoutez alors le bouillon de volaille, salez, poivrez. Amenez à ébullition et laissez cuire 30 minutes à couvert. Ajoutez ensuite 15 cl de crème liquide. Mixez soit avec un mixeur plongeant soit avec un blender. Rectifiez l'assaisonnement si besoin. Réservez.
Coupez le foie gras en petits dés et répartissez-le dans les tasses ou les verrines.
Fouettez le reste de crème bien froide en chantilly, salez légèrement.
Quelques instants avant de servir, réchauffez le velouté de châtaignes. Versez-le dans les verrines par-dessus le foie gras. Déposez sur le dessus une cuillerée de chantilly. Donnez quelques tours de moulin à poivre et décorez de baies roses concassées.
Servez avec de petites tartines de foie gras et un chutney de figues et pommes.

Imprimez la recette

jeudi 3 décembre 2009

Mafé de Boeuf Sénégalais


Ce n'est pas parce-que les fêtes approchent qu'il ne faut pas aussi penser au quotidien. Vu le temps pourri en ce moment, les plats chauds, longuement mijotés sont les bienvenus!
Dans ma rubrique "cuisine du monde" je ne vous avais pas encore proposé de plats sénégalais, tout simplement parce-que c'est une cuisine que j'ai peu exploré. Il a suffi que l'on me prête le livre de Youssou N'Dour "La cuisine de ma Mère", pour que mes souvenirs de vacances reviennent! Il fallait que je retrouve cette recette de mafé pour pouvoir à nouveau me sentir là-bas!
La cuisine sénégalaise est parmi celle, des pays africains, celle qui a été le plus influencée par les traditions culinaires étrangères. Le voyageur un peu curieux découvrira à Dakar toute une panoplie de goûts, d'odeurs, de saveurs, issus de ce mélange de produits locaux et importés. Dans les villages, il trouvera des plats plus traditionnels spécifiques à certains terroirs, certaines ethnies, que les femmes auront plaisir à préparer. Elle se prépare encore sur des réchauds à bois ou au gaz, et utilise de nombreuses marmites et bassines. Elle nécessite du temps et du savoir-faire et se transmet de génération en génération.
Le Sénégal est pauvre mais il mange bien et à sa faim! Surtout grâce à la solidarité de tous envers chacun.
Vous trouverez partout du riz, parfois importé, parfois produit localement. Il est ancré dans les habitudes alimentaires depuis la colonisation. Il est consommé par tous les dakarois à midi et souvent le soir. C'est l'accompagnement idéal pour la viande ou le poisson, préparés le plus souvent en sauce.
Parmi les condiments utilisés pour relever les préparations, le "cube Maggi" est un incontournable de la cuisine sénégalaise: on l'utilise dans toutes les sauces mais aussi dans les vinaigrettes...
Le Mafé est un plat mijoté à base de bœuf. J'ai utilisé des carottes et des oignons, mais on trouve du chou dans certaines recettes. La pâte d'arachide doit impérativement être non-sucrée. La marque Dakatine est la meilleure (grande surfaces et épiceries asiatiques).


Il y a beaucoup de choses à visiter du côté de Dakar. Ne ratez pas le retour des pêcheurs sur la plage de Yoff, le Lac Rose. Allez explorer le delta du Siné Saloum et ses mangroves: c'est un territoire entre terre et mer où la rivière se divise en milliers de canaux d'eau saumâtre hébergeant un des éco-systèmes les plus riches d'Afrique. Mais surtout perdez-vous dans les ruelles de l'ile de Gorée: c'est un des endroits les plus attachants du Sénégal! Et pourtant l'histoire de ce lieu est loin d'être idyllique: sa prospérité fut liée au commerce des esclaves. On y retrouve toujours de belles maisons coloniales aux façades colorées, et de beaux jardins clos de murs et recouverts de bougainvillées. Gorée est classée au Patrimoine Mondial de l'Humanité.


Mais le Sénégal nous a aussi permis de faire de belles rencontres, et je dédie ce billet à Anna et Fabrizio que nous avons rencontrés là-bas. A nos amis sénégalais Miguel, Anthony et Ibrahima, à Fanny et Laurent, mais surtout à Bakary et à ses deux adorables sœurs Fanta et Fatou.


Mafé de Boeuf sénégalais

Pour 6 personnes:
800 g de paleron de bœuf
125 g de pâte d'arachide
2 oignons
100 g de concentré de tomates
300 g de carottes
3 patates douces
1 gousse d'ail
1 piment
huile d'arachide
1 bouillon cube

Faire dorer la viande dans 2 cuillères à soupe d'huile. Ajoutez l'oignon émincé. Salez, faire rissoler quelques minutes. Ajoutez le concentré de tomates dilué dans 1 litre d'eau chaude. Cuisez 30 minutes. Diluez la pâte d'arachide dans un peu d'eau, rajoutez dans la cocotte. Ajoutez également les carottes épluchées et coupées en rondelles, les patates douces épluchées coupées en cubes. Cuisez encore 30 minutes.
Dans un mortier, pilez ensemble la gousse d'ail, le bouillon cube, le piment et 1 cuillérée à café de poivre. Ajoutez dans la cocotte. Cuisez encore une demi-heure.
Avant de servir, rectifiez l'assaisonnement si besoin. Servez avec du riz blanc.

Imprimez la recette

mardi 1 décembre 2009

Chutney Figues et Pommes


Ca y est, le compte à rebours a commencé! Les plus petits vont commencer à rêver au Père Noël (pourquoi seulement les petits... moi j'y crois encore!). C'est le début des calendriers de l'avent: j'en faisais un pour les garçons quand ils étaient plus jeunes, cela leur permettait de tenir jusqu'au 24 et leur donnait une notion du temps qui passe et des jours qui restaient avant Noël!
La frénésie consommatrice a également commencé: samedi en fin d'après-midi, les zones commerciales proches des grandes surfaces étaient saturées! Je commence à regarder la déco de Noël et à fouiller dans mes cartons pour voir ce qu'il me reste des autres années. J'aime changer de thème de couleur chaque année, et renouveler une partie de ma décoration. Je me retrouve donc avec beaucoup de choix lorsque je veux décorer une table. Au moment des fêtes, il n'y a pas que le repas de noël, mais aussi tous les repas que l'on fait pendant cette période, et pour lesquels je prends beaucoup de plaisir à imaginer de nouvelles présentations.
Un des thèmes que j'adore: le noir et blanc. Il est très facile d'accessoiriser ses tables, de trouver des éléments de décoration pour agrémenter ce que vous avez forcément déjà, à savoir une nappe blanche et des assiettes blanches. Pas de grosses dépenses à envisager pour un résultat bluffant! Mes dessous d'assiettes sont tout simplement des vieux disques vinyles inutilisables. Les serviettes en papier noires et blanches se trouvent partout (mais vous pouvez mettre des serviettes blanches en tissu, avec un petit ruban noir pour les tenir). Vous trouverez partout des bougies, noires ou argentées, des boules pour sapin argentées ou blanches... Mettez un maximum de bougies et de lumignons dans des verrines. Les photos ont été prises de jour et vous donnent déjà une petite idée. Mais lorsque la nuit tombe et que vous allumez toutes les bougies, c'est tout simplement féérique!
J'ai réalisé des marque-places sur du bristol blanc, avec une belle police trouvée sur internet. Chaque bristol est attaché à une mini boule noire avec une ficelle argentée, et posée sur la serviette ou à côté du verre...

La recette du jour est tout aussi festive, puisqu'il s'agit d'un Chutney de Figues et de Pommes. C'est un accompagnement idéal pour le foie gras, mais aussi pour vos plateaux de fromages (essayez avec un chèvre frais...). Il y a encore des figues sur les marchés et vous pouvez cuisiner ce chutney dès maintenant. Il se conserve comme une confiture, et peut même devenir un joli "cadeau gourmand". Les idées de recettes ne manquent pas en ce moment sur internet. Cathy et Réquia ont même fait des billets très intéressants, récapitulant toutes les recettes des blogueuses sur le sujet.
Je vais m'y mettre dès la semaine prochaine: Noël cette année sera gourmand. Avec toutes les idées réunies sur les différents blogs, vous trouverez certainement votre bonheur!
Les petits pots en verre pour le Chutney ont été trouvés chez Casa.


   
         

                        

Chutney Figues et Pommes

Pour 6 petits pots :
  -  500 g de figues fraiches
  -  2 pommes
  -  150 g de sucre
  -  1/2 verre de vinaigre de cidre (ou de framboises)
  -  1/2 cc de cannelle (ou de quatre-épices)
  -  1 pincée de piment d'Espelette
  -  sel, poivre

Nettoyez les figues. Coupez-les en quatre. Épluchez et coupez les pommes en dés. Mettez le tout dans une cocotte avec le sucre, le vinaigre, les épices et une pincée de sel. Chauffez jusqu'à ébullition. Baissez le feu et cuisez 30 minutes. mélangez de temps en temps.
Répartissez le chutney encore chaud dans des pots ébouillantés au préalable. Fermez immédiatement. Retournez les pots jusqu'au complet refroidissement. Attendez 48 heures avant de consommer.
Les pots entamés se conservent au réfrigérateur.
Servez en accompagnement d'un foie gras ou d'un plateau de fromage.

Imprimez la recette