mardi 29 septembre 2009

Petites Crèmes au Citron et au thé Vert


Ces petits pots de crème sont tout simples: de la crème, des oeufs et du sucre... et le parfum à la fois frais et tonique du citron. Ajoutez à cela les arômes du thé vert que vous choisirez, et vous aurez de petites crèmes délicieuses qui partiront en un éclair. Je suis partie de l'idée de la crème caramel qui a bercé mon enfance, mais en remplaçant le caramel que faisait ma maman, par du thé vert. Je suis une grande buveuse de thé et cela fait longtemps que je cherchais une autre utilisation pour les innombrables variétés que j'apprécie. J'ai utilisé dans ces crèmes le thé "Vert Provence" de chez Mariage, pour ses arômes délicats de rose et de lavande. Vous pouvez utiliser celui qu'il vous plait, avec d'autres mélanges à base de fleurs, d'épices ou d'agrumes.

Les champs de lavande à perte de vue... du côté de Sault (Provence).

Pour 8 petits pots de crème:
50 cl de crème liquide entière
6 oeufs entiers
100 g de sucre
2 cs de thé vert aromatisé
1 zeste de citron
1/2 jus de citron

Allumez le four à 180°.
Dans une casserole, faites chauffer la crème. Arrêtez le feu dès l'ébullition, et faites infuser le thé vert et le zeste de citron. Laissez refroidir.
Dans un saladier, battez au fouet les oeufs entiers et le sucre. Ajoutez le jus de citron. Versez progressivement la crème refroidie et filtrée, sans cesser de battre.
Ecumez la crème pour enlever toute la mousse formée sur le dessus. Versez dans des ramequins individuels. Placez-les dans un bain-marie avec de l'eau à mi-hauteur.
Enfournez et cuisez 30 mn environ. La crème ne doit pas bouillir! Elles sont cuites lorsqu'elles sont prises mais encore tremblottantes. Elles finiront de se raffermir en refroidissant. Laisser refroidir hors du four, puis metez au frigo jusqu'au moment de déguster.
Régalez-vous!
A Brest, vous trouverez les thés "Mariage" chez l'Essentiel, 6 rue Alain Fournier.

lundi 28 septembre 2009

Tanjia de Veau au Citron Confit


L'automne avec ses journées qui fraichissent signe le retour des plats mijotés bien reconstituants. Aujourd'hui je vous propose une recette traditionnelle de Marrakech: La Tanjia. Ma recette est une adaptation nécessaire de la vraie tangia: nécessaire surtout à cause du mode de cuisson. A Marrakech, pour préparer ce plat, on dispose la viande et les épices dans de grandes jarres en terre cuite, on les ferme hermétiquement, et chaque famille apporte son plat au hammam en fin de journée. Là, les plats sont enfouis dans les cendres encore chaudes du fourneau où ils resteront la nuit entière, et cuiront à l'étouffée. Au matin la viande sera cuite et confite. N'ayant pas de hammam dans mon quartier, j'ai choisi une cuisson longue et classique à la cocotte, et j'ai présenté, à table, ma viande dans des cocottes individuelles, avec quelques carottes et un peu de semoule de couscous.
Autre élément essentiel de cette recette: le raz-el-hanout. Ces trois mots signifient en arabe "le toit de la boutique". La réputation d'un commerçant repose sur la qualité de son mélange: s'il est fameux, sa fortune est assurée! le raz-el-hanout est un mélange d'épices "chaudes" élaboré suivant la science et la fantaisie du vendeur. Les mélanges les plus basiques comptent sept ingrédients, les plus sophistiqués en utilisent jusqu'à trente-sept! Il y a donc autant de combinaisons que d'échoppes. Le raz-el-hanout de base comprend des clous de girofle, de la cannelle, du poivre noir, de la muscade, du piment, du gingembre, du cumin, auxquels peuvent s'ajouter des boutons de rose (Tunisie), de la cardamome, du curcuma, de la nigelle... C'est un mélange d'épices que vous trouvez facilement dans le commerce, mais vous pouvez très bien préparer votre mélange dans un mortier...

 

Petite promenade dans les souks de Marrakech...

 


Pour 6 personnes:
1 kg de veau coupé en morceaux (1,5 kg si vous choisissez du jarret)
100 g de beurre
2 beaux oignons
3 gousses d'ail
2 cs d'huile d'olive
1/2 cc de cumin
1 cs de raz-el-hanout
1 pincée de safran en filaments
1 citron confit
1 branche de romarin

Dans une cocotte à fond épais, faites revenir la viande, à feu moyen, dans un mélange de beurre et d'huile. Faites dorer les morceaux sur toutes leurs faces. Ajoutez ensuite l'ail écrasé, les oignons émincés finement, le citron confit coupé en petits morceaux, les épices, le romarin, le safran dilué dans un verre d'eau tiède. Salez. Mélangez bien le tout. Amenez à ébullition. Baissez le feu et couvrez. Laissez cuire à feu doux 2 à 3 heures. Au bout de ce temps la viande sera confite et l'eau se sera évaporée.
Régalez-vous!
Bonne semaine...

vendredi 25 septembre 2009

Tartes Amandines aux Raisins


Encore une recette à base de raisins frais. Du rouge ou du blanc? Pourquoi choisir? J'ai mis les deux... dès la rentrée de septembre, j'en ai toujours dans mon frigo et je grapille quelques grains sucrés dès que j'ai un petit creux... je fais ma cure de raisins frais! Les vertus de ce fruit sont connues depuis l'antiquité, on utilise même ses pépins en cosmétique pour leur pouvoir anti-oxydant (grâce aux polyphénols).
Vous retrouvez sur vos marchés le Muscat, le Chasselas, le Lavallée et l'Italia. Les utilisations en cuisine sont nombreuses, en préparations salées comme "la cocotte de lapin aux raisins" ou sucrées comme la recette des tartelettes d'aujourd'hui. Vous pouvez réaliser votre pâte sablée vous même ou utiliser une pâte toute faite du commerce (choisissez-la "pur beurre"). N'hésitez pas à faire votre pâte sablée en plus grande quantité et gardez-en la moitié au congélateur. Je vous donne justement les quantités de pâte pour 2 tournées de tartelettes. Adaptez les proportions suivant vos besoins. Mes moules étant petits, j'ai pu faire 8 tartelettes avec les quantités que je vous donne plus bas.


La pâte sablée (à faire au moins 1 heure à l'avance)
300 g de farine
150 g de beurre mou
100 g de sucre
1 oeuf
Dans un grand saladier, mélangez du bout des doigts la farine, le sucre et le beurre mou jusqu'à obtenir une consistance de sable grossier. Ajouter ensuite l'oeuf légèrement battu, puis l'eau par petites quantités, jusqu'à obtenir une pâte qui se tienne. Divisez la pâte en deux. Filmer. Mettre au frais.

Les tartelettes:
100g de raisin noir
100 g de raisin blanc
50 g de beurre mou
50 g de poudre d'amandes
50 g de sucre
1 cs de farine
1 oeuf
3 cs de vin de muscat
10 cl de crème liquide

Préparez la crème d'amandes en mélangeant au fouet le beurre mou, la poudre d'amandes, le sucre, la farine, l'oeuf, la crème et le muscat. Mélangez vigoureusement et réservez au frais. Lavez et égrenez la raisin. Préchauffez votre four à 200°.
Sortez la première boule de pâte sablée du réfrigérateur (vous pouvez congeler la deuxième pâte pour un usage ultérieur). Farinez le plan de travail et abaissez finement la pâte au rouleau. Découpez 6 ou 8 cercles aux dimensions de vos moules et garnissez-les. Découpez les excédents au couteau. Piquez les fonds à la fourchette. Répartissez dans vos tartelettes la crème d'amande, puis enfoncez légèrement les grains de raisins en intercalant les couleurs. Mettez les tartelettes à cuire au four une vingtaine de minutes. Baissez la température à mi-cuisson à 180° si vous voyez qu'elles colorent trop.
Sortez les tartelettes du four une fois cuites, et attendez qu'elles tiédissent pour les démouler. Laissez-les refroidir sur une grille.
Le bon accord mets-vins: un Pacherenc du Vic Bihl, un Muscat de Beaumes de Venise ou un Muscat du Cap Corse.

Régalez-vous... Bon week-end!

mercredi 23 septembre 2009

Glace au Thé Matcha


Envie de douceur? J'ai ce qu'il vous faut. Avec les températures quasi estivales, les glaces resteront à l'honneur encore un moment... mais contrairement aux glaces et sorbets aux fruits qu'il vaut mieux faire en saison avec des produits du marché, celle-ci peut se faire toute l'année. Il faut impérativement posséder une sorbetière ou une turbine à glace pour la réaliser, et penser mettre la cuve de sa sorbetière dans le congélateur la veille pour qu'elle soit bien froide. La réalisation de la glace prend peu de temps, surtout si vous utilisez une crème anglaise achetée toute faite. Si vous avez plus de temps, faites cette crème vous même, cela ne sera que meilleur! Vous trouverez la recette là.


Ingrédients:
50 cl de crème anglaise
25 cl de crème entière liquide
1 cs de thé vert en poudre "Matcha"
2 cs de sucre glace

Dans un bol, délayez au fouet le thé avec la crème et le sucre glace. Mélangez soigneusement jusqu'à ce qu'il n'y ait plus aucun grumeau. Ajoutez progressivement la crème anglaise. Remettez au frais pour que la préparation soit bien froide. Versez ensuite dans la sorbetière et turbinez jusqu'à obtenir une consistance de crème glacée.

Débarrassez dans un récipient avec couvercle, et conservez au congélateur jusqu'au moment de servir.

Régalez-vous!

lundi 21 septembre 2009

Cocotte de Lapin aux raisins


Aujourd'hui je vous propose une recette aux couleurs d'automne. Il fait encore beau, mais malgré le temps radieux, les températures ont bien baissé et un bon petit plat mijoté fait du bien. Sur vos étals vous trouvez en ce moment un grand choix de raisins: noirs et blancs de diverses provenances. Ils se marient à merveille avec les viandes blanches. Leur côté sucré, mais sans excès, apporte un peu de "peps" à la viande de lapin qui seule est un peu fade! Vous pouvez si vous le souhaitez, ajouter des champignons des bois à cette recette.
Bon début de semaine!

Pour 8 personnes:
1 beau lapin coupé en morceaux
1 grappe de raisin blanc (j'ai choisi de l'italien)
3 échalotes
2 gousses d'ail
40 cl de bouillon de volaille (réalisé avec un cube)
10 cl de vin blanc sec
3 cs d'huile d'olive
2 cs de crème fraiche
herbes fraiches ciselées (j'ai choisi de la ciboulette)
sel, poivre

Mettez votre cocotte à chauffer avec l'huile d'olive, faites dorer les morceaux de lapin au fur et mesure, et à feu pas trop fort pour éviter de brûler la viande. Réservez.
Faites dorer dans cette même cocotte les échalotes ciselées et l'ail haché. Laisser fondre 5 mn à feu doux sans trop colorer. Ajoutez le vin blanc et le bouillon. Remettez les morceaux de lapin,salez, poivrez. Couvrez et laissez cuire 40 mn en retournant la viande de temps en temps. Lavez le raisin. Ajoutez les grains de raisin dans la cocotte ainsi que la crème fraiche. Laissez cuire encore 5 mn. Rectifiez l'assaisonnement si nécessaire. Saupoudrez de ciboulette ciselée. Servez bien chaud.
En accompagnement, j'ai tout simplement choisi une purée de pommes de terre maison.
Le bon accord mets-vins: un Mâcon rouge ou un Beaujolais Villages. Un Anjou blanc ou un Vouvray.
Bon appétit!

vendredi 18 septembre 2009

Salade de Cocos de Paimpol


Vous avez dû remarquer dans votre rayon fruits et légumes ou chez votre primeur, ses belles gousses jaune paille avec des marbrures violettes: je veux parler du "Coco de Paimpol". Cette légumineuse qui bénéficie d'une AOC depuis 1998 est un produit de terroir. Le Coco provient de la zone côtière au nord ouest des Côtes d'Armor (Bretagne). Sa saison est courte, de juillet à octobre. En dehors, vous pourrez toujours le trouver sec (il lui faudra alors un trempage dans l'eau froide avant de pouvoir être cuisiné). C'est un légume original, prêt à satisfaire les palais les plus exigeants, qui peut s'accomoder de mille facons, le plus souvent en accompagnement de viandes ou de poissons. Le Coco est riche en fibres, en protéines et oligoéléments (fer, calcium...) et en vitamines (B1, B2, PP...).
J'ai choisi aujourd'hui de le préparer en salade puisque les températures sont encore clémentes. Mais d'autres recettes chaudes suivront!


Pour 4 personnes:
1 kg de Cocos de Paimpol frais (cela donne 400 g de haricots écossés environ)
1 cube de bouillon de volaille
1 oignon rouge (ou un oignon vert avec sa tige)
Piment d'Espelette
4 tomates séchées à l'huile d'olive
Huile d'olive
Vinaigre de vin ou de cidre
persil frais ou ciboulette
sel, poivre
Préparez 1 litre de bouillon de volaille avec le cube et 1 litre d'eau. Ecossez les haricots. Mettez-les dans le bouillon et faites cuire 30 mn à petits bouillons. Salez et poivrez en fin de cuisson. Egouttez et laissez tiédir. Il est préférable d'assaisonner les haricots encore tièdes pour qu'ils s'imprègnent des saveurs.
Versez les haricots dans un saladier. Ajoutez l'oignon émincé, les herbes ciselées, les tomates séchées coupées en petits morceaux. Assaisonnez de vinaigre (1 cs) et d'huile d'olive (2 cs), salez, poivrez, saupoudrez d'un peu de piment d'Espelette. Mélangez. Vous pouvez déguster cette salade tiède ou froide. Si vous le souhaitez, rajoutez des petits lardons grillés à sec, ou de fines tranches de chorizo grillées.
Bon appétit et bon week-end!

mercredi 16 septembre 2009

Tarte aux Figues


J'adore les figues fraiches. J'en achète toutes les semaines en ce moment. Elles ont la vedette dans mes desserts, mais également en accompagnement de plats salés: tagine, filet mignon ou tout simplement en salade avec un peu de roquette, du jambon fumé et des copeaux de parmesan...
J'ai eu pendant des années un énorme figuier dans mon jardin, mais hélàs, les figues ne mûrissaient jamais (le climat peut-être???). Je n'ai jamais pu les utiliser pour quoi que ce soit et j'avais surtout beaucoup de travail pour les ramasser: elles pourissaient dans l'herbe et les garçons les utilisaient comme projectiles (golf ou tennis au choix!). Aujourd'hui je les achète et je me régale. Je suis en train de faire des chutneys en prévision de l'hiver, pour accompagner le foie gras... Et des tartes!
Aujourd'hui je vous propose une recette de tarte aux figues. La base de pâte sablée est celle que j'ai trouvé dans l'excellent livre "Les tartes" d'Eric Kayser. Profitez-en comme moi pour faire suffisament de pâte pour 2 tartes. Vous en aurez une d'avance au congélateur, et vous utiliserez l'autre pour la recette du jour.


Pour 2 tartes:
150 g de beurre
100 g de sucre
30 g de poudre d'amandes
2 oeufs
250 g de farine

Mélangez d'abord la farine, le sucre et la poudre d'amandes. Ajoutez ensuite le beurre mou puis les oeufs. Travaillez pour incorporer tous les ingrédients et formez deux boules de pâte. Filmez-les. Mettez la première au congélateur, réservez la seconde au frais 1 heure ou 2.
Au bout de ce temps, sortez la pâte du frigo, étalez-la au rouleau sur un plan de travail fariné, et garnissez votre moule: rond ou carré au choix, un grand moule ou des moules individuels... Piquez la pâte à la fourchette. Remettez au frais. Cette pâte ne nécessite pas de précuisson.

La crème d'amandes: 100 g de poudre d'amandes, 100 g de sucre, 2 oeufs, 20 cl de crème entière liquide. Mélangez tous ces ingrédients dans un grand bol à la fourchette.

Les figues: il vous en faudra une douzaine. Lavez-les, ôtez le pédoncule. Coupez-les en 4 ou en 8 suivant leur grosseur.

Assemblage de la tarte: sortez la pâte du réfrigérateur, étalez la crème d'amandes et répartissez les figues (face coupée sur le dessus). Enfournez une demi-heure dans un four préchauffé à 180°.

Le bon accord mets-vins: Un Maury rouge, un pacherenc du Vic Bihl ou un Côteaux du Layon (blancs liquoreux), un vouvray (blanc effervescent) ou un Champagne.
Régalez-vous!


lundi 14 septembre 2009

Tian de Légumes aux Olives et au Romarin


Je vous avais promis vendredi, de vous donner une idée d'accompagnement pour mes rougets grillés... voici mon Tian de légumes aux olives et au romarin. Le Tian est une recette classique de la cuisine méditerranéenne. On y retrouve les légumes d'été classiques: la courgette, l'aubergine et la tomate. Essayez de trouver des légumes de même calibre, cela donnera un résultat plus harmonieux lorsque vous remplierez votre plat. Ce Tian se marie également très bien avec l'agneau grillé ou d'autres recettes au barbecue, avec un filet de poisson blanc, un poulet rôti au four. Les combinaisons sont multiples. J'ai parfumé mon Tian avec du romarin frais (j'en ai un énorme plant dans mon jardin). Si vous n'en avez pas, vous pouvez utiliser du thym ou de l'origan.
Une idée d'accord mets-vins: Un Bandol rouge, un Côtes du Ventoux rouge ou un rosé de Provence.

Pour 4 personnes:
2 aubergines moyennes
2 courgettes moyennes
2 belles tomates
1 gousse d'ail
1 bel oignon rouge
1 branche de romarin
huile d'olive
sel, poivre
1 poignée d'olives noires

Commencez par allumer votre four sur 180°.
Choisissez un plat à four à bords hauts. Huilez-le. Epluchez la gousse d'ail, coupez-la en deux et frottez les parois de votre plat. Lavez les tomates, les aubergines et les courgettes. Détaillez-les en tranches régulières de même épaisseur. Epluchez l'oignon, coupez-le en tranches fines.
Dans votre plat disposez en rangées les légumes en les alternant (voir photo) et en serrant bien, jusqu'à avoir épuisé toutes les tranches. Insérez entre les légumes les lamelles d'oignon. Salez, poivrez, versez un filet d'huile d'olive. Complétez avec des petits morceaux de romarin et des olives, répartis sur toute la surface. Recouvrez votre plat d'une feuille de papier aluminium.
Enfournez et cuisez pendant 40 mn environ. Retirez ensuite l'alu et cuisez encore 15 mn.
Dégustez chaud ou froid.

vendredi 11 septembre 2009

Rougets farcis au Pistou


Le weekend arrive à grands pas et vous aurez peut-être envie de réunir quelques amis autour d'un bon dîner. Que diriez vous de quelques petits rougets simplement grillés, farcis de pistou et entourés d'une fine tranche de lard croustillante?
Je vous propose régulièrement des recettes simples et rapides... celle-ci est un peu plus sophistiquée, un peu plus longue à préparer, mais tellement délicieuse, qu'on vous demandera certainement la recette!
La plus grosse difficulté est la préparation du poisson. Elle est indispensable pour rendre la dégustation plus agréable. Je n'aime pas, à table, avoir à décortiquer un poisson, trouver des arrêtes, cela gâche tout mon plaisir! La préparation du rouget peut très bien être faite par votre poissonnier... il faudra le lui demander avec un grand sourire! A vous ensuite de vérifier si aucune arrête n'a été oubliée (armez vous d'une bonne pince à épiler).
Chaque rouget devra être écaillé, vidé et étêté au préalable. Munissez-vous ensuite d'un petit couteau bien tranchant, et décollez peu à peu , d'un côté d'abord, la chair de l'arrête centrale. Travaillez doucement en suivant bien les arrêtes. Procédez de même pour le second côté. Vous devez ensuite retirer cette arrête centrale et obtenir deux filets attachés par le dos (un peu comme un livre ouvert). Vérifiez qu'aucune arrête n'a été oubliée. Utilisez un pince à épiler si besoin. (voir photo)
Pour les quantités: elles dépendent de la taille de vos rougets. Il faut normalement un rouget par personne. Les miens étaient si petits que j'en ai compté deux chacun. Je vous donne les proportions pour 4 personnes...
Je dédie cette recette à Anne C. qui m'avait demandé avant l'été des idées de recettes de rouget: elle en a régulièrement avec un ami pêcheur... si vous en avez trop, je prends!!!
Je la remercie pour son accueil et sa patience

Fin de journée sur Bénodet et Sainte Marine (Finistère)

Pour 4 personnes:
4 rougets de taille moyenne
4 cc de pistou en bocal ou fait maison (recette ici)
4 fines tranches de lard fumé
4 branches de romarin ou de thym
1 petit verre de vin blanc sec
Huile d'olive
Posez vos filets de rouget sur votre plan de travail. Etalez sur chacun d'entre eux une cuillérée de sauce pistou (photo). Refermez vos poissons. Entourez-les d'une fine tranche de lard fumé. Posez les poissons dans un plat à four huilé (Toute cette partie de la préparation peut être faite à l'avance). Versez dans le fond le vin blanc. Déposez sur chaque poisson une petite branche de romarin ou de thym. Cuisez dans un four préchauffé à 200° pendant 15 minutes. Vous pouvez également cuire vos poissons au barbecue ou à la plancha, à condition de bien surveiller la température de cuisson (pas de braises trop chaudes!).
J'ai servi mes rougets avec un tian de légumes. Vous aurez la recette lundi.
Le bon accord mets-vins: un côtes de Provence blanc, un Pouilly Fuissé ou un St Véran.
Bon appétit et bon week-end!

mercredi 9 septembre 2009

LE CAKE BANANE CHOCOLAT DU MERCREDI


La rentrée est là, et avec elle les bonnes résolutions... à tenir ou pas!
La mienne est d'arrêter d'acheter des gâteaux et biscuits industriels, et de faire tout "maison". Je frémis en regardant la composition de certains goûters achetés en grande surface. Même si cela prend du temps (quoique!), je vais essayer de mettre à la disposition de mes gourmands un cake, des madeleines, des brioches... enfin on verra! J'ai à la maison de beaux bébés (plus d'1m80...) qui ont très bon appétit et à qui il ne faut rien promettre. Il leur faut du facile à manger et du reconstituant.
Cette recette de cake à la banane et au chocolat tombe à pic. Vous pouvez même glisser une tranche bien emballée dans le cartable pour les petits creux de la journée.



Cake banane chocolat

Pour 1 cake :
  -  250 g de farine (on peut mettre de la farine complète)
  -  1 sachet de levure
  -  125 g de beurre mou
  -  150 g de sucre en poudre
  -  3 bananes mûres
  -  le jus d'1 citron
  -  3 œufs
  -  1 c. à café d'extrait de vanille ou les graines d'une gousse fraîche
  -  100 g de pépites de chocolat

Préchauffez le four à 200°.
Dans un saladier, écrasez les bananes à la fourchette. Ajoutez le jus de citron, les œufs, l'extrait de vanille, le sucre et les pépites de chocolat. Bien mélanger. Ajoutez ensuite la farine et la levure, mélangez sans trop travailler.
Versez la pâte dans un moule en silicone (ou un moule classique beurré). Enfournez pour 10 minutes à 200°, puis baissez le four à 180° et cuisez encore 35 à 40 minutes. Au bout de ce temps vous vérifierez la cuisson en enfonçant une lame de couteau dans le gâteau (elle doit ressortir sèche).
Laissez tiédir quelques instants à la sortie du four avant de démouler sur une grille.
Servez en tranches fines. Le cake se conserve plusieurs jours, emballé dans une feuille de papier aluminium.

lundi 7 septembre 2009

Moules façon Hortense


Hortense, vous connaissez?... Non?... Alors je vous emmène: Direction le Cap Ferret (Gironde).
Le restaurant chez Hortense est une des institutions locales. Situé tout au bout de la presqu'ile, dans le quartier chic des 44 Hectares, c'est le restaurant le plus pittoresque du Cap avec un style de cabane ostréicole, une façade en bois peinte en blanc et vert, et une vue exceptionnelle sur le bassin et la dune du Pyla. Le cadre est rustique, pas guindé, l'ambiance est conviviale et animée. Mais ne vous y trompez pas: ce lieu est le repère des "bobos" de la région et les "people" y montrent quelquefois leur nez. Les prix sont aussi salés que la mer juste en face! Vous aurez le choix entre deux options: soit la version luxe avec les huitres, la sole ou le turbot (cuits à la perfection) le homard... soit la version futée avec les délicieuses moules farcies au jambon. Accompagnez le tout d'une tournée de frites ou de caviar d'aubergines, et d'un excellent Entre-deux-Mers (Château Turcaud), vous vous approcherez du bonheur!
La recette des moules de chez Hortense est un secret jalousement gardé. Il en existe plusieurs versions... je vous livre la mienne. Elles sont farcies d'un mélange d'ail, de persil, de beurre et de jambon de Bayonne... A déguster avec les doigts!

La terrasse de chez Hortense et la vue sur la dune du Pyla...

Le Bassin d'Arcachon: dégustation d'huitres au bord de l'eau, et le village de l'Herbe...


Pour 2 personnes:
1 kg de moules
1 échalote
2 gousses d'ail
4 tranches de jambon de Bayonne
1/2 verre de vin blanc sec
poivre
2 cs de persil ciselé
50g de beurre

Lavez les moules sans les laisser tremper. Faites-les ouvrir à feu vif dans une cocotte avec le vin blanc et du poivre. Lorsqu'elles sont toutes ouvertes, égouttez et réservez.
Dans la même cocotte, faites revenir au beurre l'échalote ciselée et les gousses d'ail écrasées. Ajoutez le jambon de Bayonne haché. Laisser fondre quelques minutes à feu doux. Ajoutez alors les moules et le persil ciselé. Mélangez bien pour que les moules s'enrobent de la farce. Servez sans attendre.
Bon appétit!

vendredi 4 septembre 2009

Madeleines au Sarrasin


Une petite douceur pour finir la semaine... pour accompagner votre thé ou votre café, ou tout simplement combler un petit creux en cours de journée.
Les madeleines, tout le monde connait. Elles font partie des recettes traditionnelles de la cuisine française. J'ai voulu y ajouter mon grain de sel et leur donner un petit côté breton! Les deux ingrédients typiquement bretons, le beurre salé et la farine de sarrasin font partie de leur composition. Essayez! ils font toute la différence... L'utilisation de la farine de sarrasin donne pourtant un résultat un peu différent: le gâteau lèvera moins que d'habitude, et vous n'aurez pas la "petite bosse" caractéristique des madeleines!

Pour une vingtaine de madeleines:
100 g de farine de blé
100 g de farine de sarrasin
3 oeufs
150 g de sucre en poudre
120 g de beurre demi-sel
1 sachet de levure chimique
le zeste d'un citron

Travailler les oeufs entiers avec le sucre, au batteur, jusqu'à ce que le mélange blanchisse. Ajouter les farines, le beurre pommade, la levure et le zeste du citron (râpé très finement). Laissez reposer cette pâte au frais 1 heure au minimum.
Allumez le four à 220°. Répartissez la pâte dans les moules à madeleines (métal ou silicone) en remplissant les alvéoles aux 3/4. Enfournez pour 5 mn. Au bout de ce temps, baissez le four à 180° et poursuivez la cuisson encore 5 mn.
Laissez tiédir les madeleines quelques instants avant de les démouler. Laissez-les refroidir sur une grille.
Bon appétit!

jeudi 3 septembre 2009

Tartare de Boeuf à la Provençale


Encore une recette de tartare? Eh bien oui, j'assume, j'adore!!! Surtout quand j'ai la flemme de cuisiner et qu'il me faut quelque-chose de rapide et simple. Les ingrédients sont faciles à trouver, et ce tartare a ce petit goût estival dont on ne se lasse pas!
Vous aurez besoin de "pesto" ou sauce pistou: vous le trouverez sous différentes appellations dans le commerce. Mais essayez de faire le vôtre, cela change tout! En ce moment on trouve très facilement du basilic frais, en feuilles ou en pot. J'ai personnellement un pot de basilic à petites feuilles devant ma fenêtre de cuisine. Je l'ai acheté sur le marché de Bédoin (Vaucluse), et je pioche dedans régulièrement.
Pour la recette de pesto, c'est...


Pour 4 personnes:
600 g de viande de boeuf hachée
2 échalotes
4 tomates séchées à l'huile
4 cc de câpres
100 g de fromage de chèvre frais
2 cs de sauce "pesto"
sel, poivre

Epluchez et ciselez finement les échalotes. Egouttez les tomates séchées, coupez-les en petits morceaux. Dans un saladier, réunissez le boeuf haché, les échalotes, les câpres, les tomates séchées, le fromage de chèvre, le pesto. Salez, poivrez. Ecrasez soigneusement le tout à la fourchette, jusqu'à ce que tous les ingrédients soient bien mêlés. Reconstituez 4 steaks sur assiettes. Servez avec une salade verte, des pommes de terre sautées, des frites... à votre goût.
Pour ma part j'ai servi ces tartares avec une salade verte. J'ai remplacé une partie de l'huile de la vinaigrette par 1 cs de sauce pesto.
Bon appétit!