mardi 30 juin 2009

Moules style Thaï


Aujourd'hui, je vous propose une recette couleur soleil, qui associe un produit bien de chez nous, les moules, et des saveurs exotiques que j'affectionne, le gingembre, le curry, la coriandre et le lait de coco! C'est une recette rapide, simple à réaliser, même pour les moins expérimentés en cuisine. Profitez-en, les moules sont superbes en ce moment, et bien pleines. Pour ne rien négliger: c'est aussi une recette très économique, puisque les moules font partie des coquillages les plus abordables. C'est bon, parfumé, et on peut se permettre de consacrer un peu plus de budget au choix du vin... mais je vous en reparlerai plus loin.

Le soleil est toujours de la partie, et ce matin en partant travailler, j'ai glissé dans mon sac mon appareil photo ("on ne sait jamais"). Bien m'en a pris, puisque entre deux rendez-vous, je suis passée par la route côtière, entre l'Aber Ildut et Portsall, et je me suis régalée. La lumière et les couleurs étaient superbes, la mer d'huile (c'est rare en Mer d'Iroise!), et en ce début de matinée, j'ai vu revenir les petits pêcheurs locaux. Professionels ou amateurs, ils vont chaque jour relever leurs filets et leurs casiers, et reviennent à la côte en début de matinée. Certains vendent même en direct, au bord de la route, et je suis tombée sur un étal avec la pêche de la nuit: Lieu, homard, raie... on ne peut pas faire plus frais!

la recette, pour 2 personnes:
1 kg de moules
1 petit piment rouge
1 échalote
1 petit morceau de gingembre frais
1 cc de curry en poudre
15 cl de lait de coco
1/2 verre de vin blanc sec
1 botte de coriandre fraiche
1 cs d'huile d'olive
1 poivron
1 gousse d'ail
Lavez, nettoyez et brossez les moules. Epluchez et hachez l'échalote et l'ail. Lavez et émincez le poivron. Epluchez et râpez le gingembre. Otez les pépins du piment, émincez finement.
Faites chauffer sur feu vif un wok ou une grande cocotte. Faites revenir à l'huile d'olive les échalotes et l'ail, sans coloration. Ajoutez les moules, le poivron, le piment, le curry et le vin blanc. Faites cuire en remuant avec une cuillère jusqu'à ce que toutes les moules s'ouvrent. Versez le lait de coco. Faites bouillir encore 5 mn. Ajoutez la coriandre ciselée. Servez immédiatement.
La préparation est assez relevée. L'utilisation du piment est facultative. Vous pouvez doser sa quantité en fonction de votre goût!

Retour de pêche, à Melon et au petit port de l'Aber Ildut


Porspoder et le plaisir du poisson tout frais pêché!



Et on finit par le côté plaisir: le choix du vin. Nous avons choisi pour accompagner ces moules style Thaï, un Saint-Véran de chez Jacques et Nathalie Saumaize, de la cuvée "vieille vigne les crèches". Un accord parfait avec ce plat plutôt relevé.
Elle est pas belle la vie?

dimanche 28 juin 2009

Glace Caramel au Beurre Salé


Les gourmands n'ont qu'à bien se tenir! A moins de 3 jours du début juillet, des jupes courtes, des shorts, des tongs et des maillots de bains, je vous propose une bombe calorique... une glace qui va faire fondre vos meilleures résolutions de l'été! Qui a dit qu'il était interdit de se faire plaisir? Le tout, c'est de ne pas en prendre deux fois. Le caramel au beurre salé est arrivé depuis quelques années dans la composition de nombreux desserts. Et si j'en vois le nombre de recherches sur Google avec l'intitulé "Caramel au beurre salé"... c'est une douceur qui intéresse un certain nombre d'entre vous.

Pour cette glace, je vous propose deux solutions: soit vous faites votre caramel au beurre salé vous même (ce n'est pas vraiment difficile), soit vous l'achetez tout fait... c'est la solution que j'ai choisi! On le trouve assez facilement maintenant sous différentes marques et un peu partout... et pour celles et ceux qui viendraient faire un tour en Bretagne cet été, n'hésitez pas à en faire des stocks! On en trouve dans toutes les grandes surfaces et les boutiques de produits régionaux. Je vous mets également un lien de boutiques en ligne proposant les meilleurs prix des produits que j'ai utilisés dans ma recette.



Pour le caramel au beurre salé:
Faites un caramel à sec avec 100g de sucre semoule. Lorsqu'il prend une belle couleur dorée, ajoutez 80 de crème entière liquide que vous aurez fait chauffer au préalable. Faites très attention aux projections, c'est brûlant! Mélangez vigoureusement pour bien lier les différents éléments. Ajoutez 30g de beurre et 2g de fleur de sel. Faites refroidir et réserver au réfrigérateur.
La glace:
50cl de crème Anglaise
50cl de crème fraiche entière
225g de caramel au beurre salé (+ un peu pour la décoration)
Quelques bonbons au caramel
Mélangez la crème anglaise, la crème fraiche et le caramel. Mettre au réfrigérateur. Lorsque la préparation est bien froide, versez dans la sorbetière et turbinez jusqu'à obtenir une consistance de crème glacée. Ajoutez des petits morceaux de bonbons au caramel. Débarrassez dans un récipient, couvrez et mettez au congélateur 2 heures minimum.
Servez des boules de glace dans des coupes individuelles. Ajoutez sur le dessus un filet de caramel au beurre salé.
Alors, elle est pas belle la vie?

vendredi 26 juin 2009

Onglet à la plancha sauce yakitori


Quoi de mieux quand le temps est aussi radieux de profiter du jardin, d'organiser un barbecue et d'enfin prendre le temps? Les recettes sont multiples, et je suis toujours à la recherche de celles qui combinent un maximum de saveurs, pour mettre en valeur les produits que je cuisine. L'onglet est une viande excellente, très goûteuse, et qui s'accompagne à merveille de cette sauce Yakitori aux parfums d'exotisme. C'est la même préparation qui servira de marinade et de sauce d'accompagnement.
Pour la viande, vous aurez deux solutions: soit cuisiner l'onglet entier, comme je l'ai fait, c'est idéal pour ceux qui aiment la viande pas trop cuite... soit découper l'onglet en morceaux et enfiler ceux-ci sur des piques à brochette. On peut ainsi obtenir une viande plus cuite et une présentation différente.

Les ingrédients de la marinade... et les haricots verts tout frais cueillis...

Pour 4 personnes:
1 onglet de boeuf entier (800g environ)
La mariade:
6 cs de sauce soja
1 cs de sucre
1 cs de gingembre frais râpé
1 gousse d'ail finement hachée
2 cs de vinaigre de riz

Assemblez les différents ingrédients de la marinade. Versez sur la viande et faites macérer au frais 1 heure minimum en la retournant de temps en temps.
Sortez la viande du frigo 10 mn avant de la cuire pour qu'elle revienne à température ambiante. Faites-la cuire à la plancha ou sur un barbecue pendant une dizaine de minutes de chaque côté, jusqu'à obtenir le degré de cuisson souhaité.
Servez avec des légumes verts: haricots verts cuits à la vapeur par exemple... c'est la pleine saison! Accompagnez de sauce Yakitori.
Bon appétit!

mercredi 24 juin 2009

Ispahan... version mini


J'aimerais aujourd'hui vous proposer une version mini et simplifiée des verrines Ispahan de l'autre jour. Une seule opération à réaliser: la panna cotta, toujours à faire à l'avance... Il vous suffira ensuite, lorsque vos crèmes auront bien pris, de répartir sur le dessus un peu de confiture de framboise. La mienne est très gourmande, puisqu'elle est parfumée à la rose. Elle se trouve chez "C.Chocolat", l'excellent chocolatier bien connu des brestois (et des quimpérois maintenant). Allez faire un tour à la boutique. Vous y trouverez des chocolats de grande qualité, mais aussi de délicieux macarons, des gâteaux originaux et des pots gourmands comme cette confiture de framboises à la rose, et un délicieux caramel au beurre salé et à la framboise!

Les pannas cottas:
Faites ramollir dans un bol d'eau froide 2 feuilles de gélatine (4 g).
Pendant ce temps, mélangez au fouet 25 cl de crème liquide et 25 cl de lait de coco, 50 g de sucre en poudre et 1 cs d'eau de rose. Essorez la gélatine entre vos doigts. Faites la fondre au micro-ondes à puissance maxi pendant 20 secondes. Ajoutez à la crème à la rose et mélangez jusqu'à complète dissolution. Versez dans des petites verrines. Mettre au frigo pendant 3 heures minimum.
Lorsque les crèmes auront pris, étalez sur le dessus de chacune 2 cs d'une bonne confiture de framboises. Décorez d'une framboise fraiche. Remettez au frigo jusqu'au moment de servir.
Un régal...

C.Chocolat, 6 rue Duquesne, 29200 Brest

lundi 22 juin 2009

Verrines Ispahan


J'ai eu envie, pour ce dessert, de m'inspirer des célèbres macarons "Ispahan" de Pierre Hermé, maintes fois copié, pas toujours de façon très heureuse. J'avais été séduite par l'association de la framboise fraîche, de la rose et de la crème au litchis. Mon dessert n'en est qu'une interprétation personnelle, qui ne reprend de l'original que la framboise et l'arôme de rose. J'y ai rajouté les fraises et le lait de coco.
L'idéal est de préparer ces verrines à l'avance, puisqu'il faudra quelques heures d'attente entre la réalisation des différentes étapes.



La décoration sur le dessus est à base de sucre coloré parfumé à la myrtille et à l'hibiscus (trouvé chez "Tôt ou Tard" à Brest).

Pour 4 verrines:
La gelée de fruits rouges:
Mettez à ramollir dans un bol d'eau froide 2 feuilles de gélatine (4 g). Mixer ensemble 200 g de fraises lavées et équeutées, 125 g de framboises et 10 cl de sirop de cassis. Essorez la gélatine entre vos doigts. Faites-la fondre au micro-ondes à puissance maxi pendant 20 secondes. Ajoutez à la purée de fruits, et mélangez jusqu'à complète dissolution. Versez dans des verrines individuelles. Faites prendre au frigo au moins 3 heures.

La panna cotta:
Faites ramollir dans un bol d'eau froide 2 feuilles de gélatine (4 g). Mélangez au fouet 25 cl de crème liquide, 25 cl de lait de coco, 50 g de sucre en poudre et 1 cs d'eau de rose. Essorez la gélatine entre vos doigts. Faites-la fondre au micro-ondes à puissance maxi pendant 20 secondes. Ajoutez à la crème à la rose et mélangez jusqu'à complète dissolution. Versez dans les verrines, par-dessus la gelée de fruits rouges. Remettre au frigo 3 heures minimum.

Au dernier moment (sinon il fond), saupoudrez sur le dessus le sucre coloré . Ajoutez un pétale de rose ou une framboise fraiche.
Le parfum de rose ne plait pas à tout le monde. On peut tout à fait parfumer les pannas cottas avec un autre arôme. De la vanille par exemple.

samedi 20 juin 2009

Langoustines au Kari Gosse


Le Kari quoi? ... Aujourd'hui je vous emmène en voyage. Pas très loin d'abord, puisque c'est pour faire l'acquisition d'un produit de saison typiquement breton, la langoustine: c'est la pleine saison en ce moment et nous avons la chance de les trouver bien vivantes sur les étals de nos poissonneries. Il vous faudra 1 kilo pour 2 personnes... Deuxième étape, Lorient et sa région, pour acheter le Kari Gosse.
Le Kari Gosse est un mélange d'épices mis au point par un pharmacien d'Auray (M. Gosse) au début du 19ème siècle. Il s'agit d'un mélange d'inspiration indienne, assez pimenté, sans curcuma. Depuis le 17ème siècle en effet, Lorient avait vu s'installer en ses murs la célèbre Compagnie des Indes Orientales, synonyme d'aventures exotiques. Lorient (pas très loin d'Auray) était à l'origine "le port de l'Orient", où s'amarraient les navires de la Compagnie des Indes, mais il y avait aussi les ports bretons de Nantes, Brest, St Malo... où arrivaient les cargaisons odorantes.
Depuis cette époque, le secret qui entoure cette préparation reste complet. On utilise le Kari Gosse pour différentes préparations culinaires, et notament les poisssons et les crustacés. Toujours fabriqué, il est distribué de façon confidentielle par quelques pharmacies de Bretagne, et par certaines boutiques en ligne, spécialistes des produits Bretons.
Mais en toute franchise, vous pourrez facilement le remplacer en utilisant une poudre (ou une pâte) de curry de bonne qualité, et une pointe de Piment d'Espelette.

Une pointe de couteau de Kari Gosse (attention, c'est fort!)

Pour 2 personnes:
1kg de langoustines (vivantes de préférence)
1 gousse d'ail
3cs d'huile d'olive
50cl de vin blanc sec
5cl de rhum
3cs de concentré de tomates
1 pointe de couteau de Kari Gosse
1 morceau de sucre
20cl de crème liquide
1 branche de thym
Sel
Dans une cocotte large, faites chauffer l'huile d'olive. Faites revenir les langoustines en petites quantités jusqu'à ce qu'elles prennent une belle couleur dorée. Réserver au fur et à mesure sur une assiette. Lorsque vous aurez tout fait revenir, remettez toutes les langoustines dans la cocotte et faites flamber au rhum. Otez les langoustines, déglacez avec le vin blanc. Ajoutez alors le concentré de tomates, l'ail écrasé, une branche de thym, la pointe de Kari Gosse, le morceau de sucre et salez. Remettez les langoustines et laissez-les mijoter à couvert en les retournant fréquement pour bien les enrober de sauce. Au bout de 30mn, ajoutez la crème et cuisez encore 5mn à découvert.
Ce plat se mange bien chaud et avec les doigts! Prévoyez de grandes serviettes et des rince-doigts.
Le bon accord mets-vins: un Côteaux de l'Aubance ou un Côteaux du Layon, un Gewurztraminer ou un St Joseph blanc.

mercredi 17 juin 2009

Glace Fraise Violette


La sorbetière en ce moment tourne à plein régime (enfin... une façon de parler!). Le beau temps donne envie de douceurs glacées et ma curiosité me pousse à créer de nouveaux parfums, des associations insolites. Après le parfum tomate-fraise-basilic de l'autre jour, j'ai voulu associer la fraise à la violette. C'est la pleine saison des fraises en ce moment, et on trouve facilement sur nos marchés des cagettes de fraises à confitures. Samedi dernier j'en ai acheté 2 kilos. De quoi se faire plaisir tout le week-end! Cette glace se fait en 10 minutes chrono (la préparation). La sorbetière, si vous avez pris la précaution de la mettre au congélateur la veille, fera le reste en 30 minutes.
Pour renforcer le parfum de violette, j'ai rajouté des violettes cristallisées, trouvées à Brest chez "Tôt ou Tard", une véritable caverne d'Ali Baba pour ceux qui aiment les produits de qualité comme moi. Outre un grand choix de thés (Dammann, Palais des thés...) vous trouverez des chocolats, des confitures, des sucres parfumés, des épices... et de la jolie vaisselle. Difficile de tout citer... il faut aller y faire un tour!

Les violettes cristallisées et la carte de la boutique...

2 kilos de fraises et une bouteille de sirop de violette...


Les ingrédients pour 1 litre de glace:
500g de fraises
25cl de sirop de violettes
25cl de crème liquide
1 yaourt blanc (type Fjord)
1 jus de citron
quelques violettes cristallisées.

Réunissez dans un blender les fraises lavées et équeutées, le sirop de violette, le jus de citron, la crème et le yaourt. Mixer longuement pour obtenir une préparation bien homogène. Versez en sorbetière et turbinez jusqu'à obtenir une bonne consistance de crème glacée. Transférez dans un récipient avec couvercle et réservez au congélateur.Au moment de servir formez des boules avec une cuillère à glace. Versez sur chacune d'entre elle un trait de sirop de violette et décorez d'une violette cristallisée.

Tôt ou Tard: 49 rue de Lyon (près des halles St Louis) Brest.

lundi 15 juin 2009

Rendang Daging (Boeuf Rendang)


Les vacances approchent à grands pas pour certains... et pour d'autres il va falloir tenir le coup encore un petit moment. Pour ma part le besoin d'évasion se fait sentir. Alors je me replonge dans mes recettes balinaises.
Prenez un beau morceau de boeuf, un mélange d'épices parfumées... pendant toute la cuisson les odeurs ont envahi ma cuisine... je me croyais là bas. Un petit tour dans mes photos pour vous illustrer cet article, et le tour était joué. Je partage aujourd'hui avec vous mon coup de coeur pour cette ile. Bali l"ile des Dieux" respire encore et toujours le charme et la beauté. C'est l'une des plus petites iles de l'archipel indonésien, mais elle rassemble tous les éléments indispensables à des vacances réussies: de belles plages, des reliefs volcaniques extraordinaires couverts de forêts, des rizières étagées où danse la lumière, ainsi qu'une culture vivante et authentique. Ajoutez à cela une population d'une étonnante gentillesse, et une cuisine raffinée et riche en saveurs, et vous aurez un petit aperçu de ce qui attire tous les ans de si nombreux touristes! A Ubud: l'hôtel "Villa Sonia" et le restaurant "Laka-Leke"

Sur la presqu'ile de Bukit : le temple "Ulu Watu" et la plage de "Dreamland"

Pour réaliser cette recette de boeuf mijoté à la balinaise, il vous faudra tout d'abord préparer une pâte épicée qui servira de base à votre sauce:
Mixez dans un blender ou une moulinette: 2 échalotes, un petit morceau de gingembre épluché, 1 tige de citronnelle émincée, 2 gousses d'ail, 1cc de curcuma en poudre, 2 piments secs (ou une pincée de poudre), 1cc de pâte de tamarin, 1/2 verre d'eau. Mixez assez longtemps pour obtenir une pâte bien onctueuse.
La viande (pour 4 personnes):
800g de boeuf à braiser (macreuse, jumeau...)
2cs d'huile
1 bâton de cannelle
1 étoile d'anis
2 gousses de cardamome
20cl de lait de coco
20cl d'eau
1 citron vert
quelques feuilles de basilic thaï
4cs de noix de coco en poudre
1cs de sucre de palme (ou moscovado, ou cassonnade)
Sel
Chauffez l'huile dans une grande cocotte. Ajoutez la cannelle, l'anis, la cardamome. Chauffer quelques instants pour laisser se dégager les parfums. Ajoutez alors la pâte épicée, le boeuf coupé en petits morceaux, le lait de coco, l'eau. Salez et mélangez soigneusement. Couvrez et laissez mijoter sur feu doux pendant 1 heure.
Ajoutez ensuite 2cs de noix de coco, le sucre, le zeste et le jus du citron. Cuisez encore 1 heure. La viande doit être bien tendre. En fin de cuisson, goûtez la sauce pour rectifier en sel si besoin. Si celle-ci est trop liquide, finissez la cuisson à découvert pour la faire épaissir.
Servez dans des assiettes ou des bols individuels en répartissant sur le dessus le basilic ciselé. Accompagnez de riz blanc (Basmati ou Thaï) et de noix de coco.
Pour développer encore ses saveurs, j'ai fait griller ma noix de coco à sec dans une poêle, jusqu'à obtenir une belle couleur dorée.

J'espère vous avoir donné envie d'essayer.... Bon appétit!

samedi 13 juin 2009

Makis d'aubergine au chèvre


Quand j'ai aperçu l'autre jour ces belles aubergines tigrées chez mon marchand de légumes préféré, je n'ai pas pu résister! Elles ont une couleur superbe... mais ont strictement le même goût que les violettes que l'on trouve plus couramment: bref, je me suis laissée séduire sans trop savoir ce que j'allais en faire... J'ai opté pour une version froide avec ce que j'avais dans mon frigo: un bon fromage de chèvre frais (Petit Billy) et du jambon italien... ajoutez à cela quelques herbes (basilic, menthe, persil, ciboulette) et vous obtiendrez une entrée toute en fraicheur avec un petit goût de vacances! Un seul impératif: comme la cuisson des aubergines est longue, faites-la la veille. Elles auront eu le temps de bien refroidir quand vous ferez la préparation...

Quelques belles aubergines, des herbes fraiches...

Une cuisson au four, à l'huile d'olive... Un bon jambon italien...

Pour 3 personnes:
3 belles aubergines
6 tranches de jambon fumé
1 fromage de chèvre frais
herbes fraiches au choix
Huile d'olive
herbes de provence, sel, poivre
La cuisson des aubergines: huilez un grand plat à four. Salez, poivrez, saupoudrez de quelques herbes de Provence. Disposez les aubergines coupées en 2. Versez par-dessus un filet d'huile d'olive, salez, poivrez. Cuisez dans un four préchauffé à 160° pendant 1 heure en retournant les aubergines de temps en temps. Laissez-les toute la nuit au frigo.
Le lendemain: Tartinez généreusement chaque aubergine de fromage de chèvre frais. Poivrez (ne salez pas), répartissez les herbes fraiches entières. Enroulez chaque demi-aubergine dans une tranche de jambon fumé. Coupez en deux. Servez sur assiette avec une vinaigrette aux herbes et un peu de salade.

mercredi 10 juin 2009

Crème glacée à la cerise



Encore un délice à base de cerises, que vous pourrez servir avec la "soupe de cerises au vin rouge" du billet précédent. Les photos m'ont donné du fil à retordre: j'ai du attendre que ma glace soit assez souple pour pouvoir façonner de belles boules. Hélàs il faisait chaud dans la pièce et elle s'est liquéfiée plus vite que prévu!
Je vous donne la recette de base de cette glace avec une crème anglaise "maison". Pour les plus pressés, il est possible d'utiliser une crème toute prête, trouvée au rayon frais de votre supermarché. Et n'oubliez pas de mettre votre sorbetière la veille au congélateur!

Pour la crème anglaise:
25cl de lait
25cl de crème liquide
100g de sucre en poudre
5 jaunes d'oeufs
1 gousse de vanille
Chauffer le lait avec la crème, la gousse de vanille fendue. Portez à ébullition, coupez le feu et laissez infuser 10mn.
Fouettez les jaunes d'oeufs avec le sucre. Ajoutez le lait filtré peu à peu. Mélangez bien. Remettez dans la casserole et sur feu doux. Cuire en remuant sans cesse . La crème doit napper la cuillère. (ne jamais faire bouillir). Réserver au frais. Cette étape doit se faire à l'avance: la crème doit être bien froide au moment où vous ferez votre glace.

La glace à la cerise:
50cl de crème anglaise
2 yaourts blancs (crème de yaourt)
1/2 pot de confiture de cerises
10 cerises
quelques gouttes de colorant rouge (facultatif)
Dans un saladier, mélangez la crème anglaise, les yaourts, la confiture de cerises et éventuellement le colorant (il n'est là que pour renforcer la couleur). Mettre en sorbetière et turbiner jusqu'à ce que la glace prenne. Pendant ce temps, dénoyautez les cerises, coupez-les en morceaux. Lorsque la glace est prête, versez-la dans un saladier. Ajoutez les morceaux de cerises et mélangez délicatement à la spatule. Mettez au congélateur, dans un récipient hermétique, jusqu'au moment de servir.
Régalez-vous...

lundi 8 juin 2009

Soupe de cerises au vin rouge



Quand nous chanterons, le temps des cerises
Et gai rossignol et merle moqueur
Seront tous en fête...

Dès que juin arrive, j'ai toujours quelques cerises sous la main, à manger nature, ou cuisinées de mille façons. Cela va du clafoutis à la glace, en passant par les petits gâteaux pour le thé... mais surtout j'aime préparer cette recette de soupe de cerises. Toute simple, elle vous permettra d'utiliser un fond de vin rouge, et elle se mariera à merveille avec une glace . J'ai choisi aujourd'hui de la présenter, dans des verrines, avec une crème de yaourt, légèrement sucrée. Vous pouvez associer aussi avec une pannacotta ou un cheesecake.

A essayer de toute urgence...



Il vous faudra pour 500g de cerises:
50cl de vin rouge
100g de sucre
1 bâton de cannelle
1cc de poivres mélangés
1 zeste de citron vert
1 zeste d'orange

Amenez le vin à ébullition dans une casserole avec le sucre, les zestes et les épices. Baissez le feu et maintenez à frémissement. Faites réduire de moitié (environ 10 à 15 mn). Pendant ce temps, dénoyautez les cerises. Eteignez le feu sous le vin rouge réduit. Ajoutez les cerises, couvrez. Laissez refroidir le mélange en remuant de temps en temps. Versez la soupe de cerises refroidie dans un pot en verre ou une boite hermétique. Entreposez au frigo jusqu'au lendemain. Cette préparation se conserve plusieurs jours.

samedi 6 juin 2009

Petites bouchées aux myrtilles


Ouf! la semaine est finie. Elles se suivent mais ne se ressemblent pas (heureusement!). Je peux enfin prendre du temps pour moi, me poser avec une bonne tasse de thé, quelques petites douceurs et la lecture de mes magazines déco préférés.
Je m'échappe, je voyage... je prends plaisir à ressortir la porcelaine chinoise que nous avons achetée à Pékin... j'apprécie les parfums du Thé du Hammam... je visite de belles maisons et je pioche des idées çà et là... Chut! je m'évade...




Les petites bouchées aux myrtilles sont très simples à faire puisque j'ai repris une base de gâteau au yaourt. Pas besoin de balance, ni de verre mesureur! J'avais un reste de myrtilles surgelées dans mon congélateur, mais vous pouvez bien sûr réaliser ces petits gâteaux avec des fruits frais.
Pour une vingtaine de petits gâteaux:
1 yaourt nature
3 oeufs
2 pots de sucre
3 pots de farine
3/4 pot d'huile
1 sachet de levure
100g de myrtilles
Versez le yaourt dans un saladier. Gardez le pot pour mesurer les autres ingrédients. Ajoutez les oeufs, le sucre, mélangez. Incorporez la levure tamisée et la farine. Ajoutez enfin l'huile. Mélangez pour obtenir une pâte bien homogène. Versez dans des petits moules silicone (ne remplissez qu'aux 3/4). Ajoutez dans chaque alvéole quelques myrtilles. Cuisez dans un four préchauffé à 180° pendant 12 à 15mn.

mercredi 3 juin 2009

Brochette de Canard aux Abricots


Le beau temps et les week-ends prolongés nous ont permis cette année de bien profiter de la terrasse et de déjeuner et dîner régulièrement dehors. Notre nouvelle plancha a été amortie et je redécouvre le plaisir des grillades. Je potasse donc mes bouquins de cuisine et mes fiches à la recherche de nouveautés. Les premiers abricots chez mon primeur m'ont donné l'idée de les associer avec du canard sur une brochette. Cette viande se marie très bien avec les fruits, notamment l'abricot qui se tient bien à la cuisson et apporte une petite note acidulée très sympa. La marinade joue sur des accords aigre-doux que tout le monde a apprécié! Donc, à refaire...



Pour 4 personnes:
2 magrets de canard
4 abricots
La marinade:
1cs d'huile
1cs de sauce soja
1cs de vinaigre de Xérès (ou vinaigre de vin, de cidre...)
1cs de miel
Sel, poivre, herbes de Provence

Commencez par dégraisser le magret de canard. Coupez-le en deux dans le sens de la longueur, puis en cubes réguliers. Lavez les abricots, dénoyautez-les, coupez-les en 4.
Dans un bol, réunissez tous les ingrédients de la marinade, ne salez pas trop à cause de la sauce soja. Mélangez.
Sur des brochettes, enfilez alternativement les morceaux de canard et les quarts d'abricots. Badigeonnez généreusement de marinade. Laissez reposer au moins 1 heure au frais.
Cuisez ces brochettes au barbecue ou à la plancha, quelques minutes de chaque côté, en fonction du degré de cuisson que vous souhaitez.
Bon appétit!

mardi 2 juin 2009

Clafoutis rhubarbe et fraises


Le beau temps s'est installé pour de bon et avec ces quelques jours de chaleur, les roses de mon jardin se sont toutes ouvertes en même temps. C'est un festival de couleurs, d'odeurs délicates et sucrées, et je retrouve le plaisir de trainer en fin de journée afin de mettre mon nez dans ces frous-frous de pétales. J'ai privilégié les variétés anciennes, avec des petits boutons turbinés, ou des grosses roses choux. Et je savoure le plaisir de gros bouquets colorés.
Le plaisir est aussi dans l'assiette en ce moment, il y a tellement de bons produits de saison que nous n'avons que l'embarras du choix pour composer des menus et des desserts. J'ai choisi aujourd'hui un clafoutis rhubarbe et fraises. Il se fait en un tour de main et nécessite peu de matière première. Vous pourrez reprendre la recette de base pour d'autres fruits de saison, les cerises par-exemple sont délicieuses préparées de cette façon, mais vous pourrez également essayer avec des pêches ou des abricots!


Un petit aperçu des couleurs que j'ai pu capturer hier en fin de journée dans mon jardin!


Pour 6 clafoutis:
2 tiges de rhubarbe
12 fraises
2 oeufs
1 pot de yaourt velouté
25cl de crème liquide ou de lait entier
50g de sucre + 2 cuillères à soupe
50g de farine

Lavez puis épluchez la rhubabe. Coupez-la en tronçons, saupoudrer avec 2cs de sucre. Laisser macérer 2 heures au frais. Lavez et équeutez les fraises, coupez-les en 2, répartissez-les dans des ramequins beurrés (2 dans chaque), ajoutez la rhubarbe macérée.
La crème: fouettez ensemble les oeufs entiers, le sucre, ajoutez la crème (ou le lait) le yaourt puis la farine. Versez le mélange dans les ramequins par-dessus les fruits. Cuire dans un four préchauffé à 180° pendant 30 minutes. Saupoudrez de sucre au sortir du four.